S’adressant aux habitants de Diole, Vacoas, lors d’un congrès nocturne hier, le leader du MMM a annoncé un grand développement pour bientôt dans l’affaire MedPoint. Paul Bérenger se dit en possession d’un document qui démontrerait que « plusieurs personnes ont signé pour le rachat avant Pravind Jugnauth ». « Ce document demande à ce que les procédures du Tender soient suivies à la lettre », soutient M. Bérenger, qui a également commenté la situation économique, exhortant la population à exiger un changement dans le pays.
Paul Bérenger s’est dit satisfait de la foule présente aux réunions organisées par son parti. « Se dernye ligne drwat, enn vag li pa leve. Ramgoolam so fizib inn sote, pa pe tann li ditou depi linn prezant so program sosison ek linn ganase dan so ekzersis kominikasyon », a lancé le leader des mauves. Il a fait ressortir que les membres du MMM n’ont aucune intention de prendre part aux débats parlementaires dans le cadre du nouveau programme gouvernemental. « Program 2012-2015, se enn program mor-né, nou pa pou debat lor kitsoz ridikil nou », a-t-il soutenu.
Le leader du MMM est d’avis que Vacoas/Floréal (N° 16) n’est pas une circonscription difficile. « Si MSM pa ti ar Ramgoolam pou dernye eleksyon, ti pou ena 3-0. Nou pou swazir nou bann kandida byen pou prosenn eleksyon. Zot bizin kumans mobilize, se enn sign sa ki Mme Bappoo pe rod al ver la retret », a indiqué Paul Bérenger. Commentant la réforme électorale, il a souligné que si Navin Ramgoolam ne vient pas avec une bonne réforme au plus vite il y aura un 60-0.
Abordant le chapitre de l’économie, Paul Bérenger a une fois de plus affirmé que le pays va mal. « Nu pa pe blefé, pei dan dife », a déclaré le leader des mauves. Il a estimé que les élections générales ne devraient pas tarder afin d’« éviter que le pays ne sombre davantage ». « L’endettement du secteur privé devient de plus en plus dangereux pour le pays. La population de Maurice continuera à souffrir », a affirmé paul Bérenger. Il a aussi déclaré que les élections générales sont très proches. « Pou ena enn deklik, enn tsunami politik le premye me, tou sirkonskripsyon bizin kumans travay aster-la mem », a-t-il lancé, soutenant que tout se fera dans le respect de la loi.
Revenant sur l’affaire MedPoint, Paul Bérenger a indiqué qu’il y aura très vite un grand développement dans cette affaire. « Kan lanket pou fini, bizin bouze ar sa zafer-la. » Le leader du MMM a soutenu qu’il est en possession d’un document démontrant que plusieurs personnes ont signé pour le rachat de MedPoint avant Pravind Jugnauth. « Sa dokiman-la dir al de lavan avec tender ek tou all tender procedures should be followed scrupulously », a-t-il fait ressortir. Et d’ajouter : « Pas zis MedPoint, ena zafer Roches-Noires ki Ramgoolam pou bizin rann repons. Li pe vinn ambet la popilasyon, pa bliye ki ena dimounn ki finn perdi lavi dan sa zafer-la. » Paul Bérenger a également commenté l’affaire de hedging et de Betamax. « Si Ramgoolam rod maler, li pou gagne », a-t-il conclu.
La députée de la circonscription N° 16, Françoise Labelle  a pour sa part demandé aux électeurs de Vacoas/Floréal de : « Al dir tou dimoun ki bizin enn gran netoyaz dan sa pei-la parski ena tro buku inkonpetan. » La députée des mauves a aussi parlé de gaspillage d’argent dans le pays. « Beaucoup de projets après notre départ du gouvernement ont été mis au placard. Et à chaque fois nous devons proposer des questions au Parlement pour savoir ce qui se passe », a souligné Françoise Labelle. Elle se dit aussi attristée par le problème de suicide qui affecte les jeunes dans la société.