« Ce qu’a fait Navin Ramgoolam concernant la réforme électorale est une honte nationale », a lancé hier après-midi Paul Bérenger lors d’un point de presse à l’hôtel Labourdonnais. Le leader du MMM en congé politique a quitté le pays hier soir pour la France pour se faire soigner du début de cancer constaté à son amygdale gauche.
« Cette proposition est une honte non seulement pour Navin Ramgoolam, mais pour tout le pays vis-à-vis des Nations Unies », a-t-il dit. Il a fait comprendre que cette question sera commentée aussi bien par sir Anerood Jugnauth, leader du Remake 2000, que par Alan Ganoo, leader de l’Opposition et du MMM par intérim.
Le Premier ministre a annoncé jeudi son intention de présenter un livre blanc énonçant les différentes options de réforme électorale avant de présenter un texte de loi au parlement. Il a affirmé également avoir demandé au Comité des Nations unies sur les droits de l’homme d’étendre le délai fixé pour que le gouvernement donne les raisons pour lesquelles les recensements de la population ne tiennent pas compte des composantes ethniques de la population depuis 1982. Il avait aussi indiqué qu’il n’est pas d’accord avec l’introduction de l’appartenance ethnique dans les prochains recensements de la population.
Revenant sur son traitement, Paul Bérenger a rappelé que son dernier séjour à Paris a permis d’identifier le début de cancer constaté à Maurice, de refaire les examens médicaux et de préparer les traitements pour traiter ce début de cancer. Les examens médicaux ont permis de constater que ce début de cancer avait 80 % de chances d’être guéri.
Paul Bérenger a expliqué qu’il sera admis à l’hôpital le 4 mars, que son traitement commencera le 6 mars et devrait durer jusqu’au 16 avril prochain. « J’aurai à suivre un traitement de radiothérapie tous les jours sauf les week-ends, avec un peu de chimiothérapie au début, au milieu et à la fin du traitement ». Il reconnaît que le traitement sera dur et qu’il pourrait maigrir davantage. La fin de son traitement sera suivie d’une période de récupération et de suivi médical afin de s’assurer du résultat du traitement. Il prévoit qu’il sera de retour au pays vers la fin d’avril et qu’il sera présent sur l’estrade pour le meeting national du Remake 2000 le 1er mai prochain.
Paul Bérenger a cité hier le cas de plusieurs personnalités dont le Premier ministre de Singapour ou encore Michael Douglas qui ont été guéris de leur cancer. Il a observé que le président français François Hollande a nommé récemment un éminent professeur d’hématologie, Jean Paul Vernant de l’université Pierre et Marie Curie, pour préparer un plan d’action anti-cancer. Il a observé que la lutte contre le cancer a fait beaucoup de progrès dans le monde.
Sur le plan politique, Paul Bérenger s’est dit satisfait de la performance d’Alan Ganoo comme leader de l’Opposition et du MMM et de toute l’équipe qui l’entoure dont Arianne Navarre-Marie, Rajesh Bhagwan et Steve Obeegadoo etc. Il a annoncé que Reza Uteem se joindra à l’équipe du MMM lors des rencontres hebdomadaires avec le MSM. Il restera dans l’équipe après son retour au pays.
Concernant Agalega, Paul Bérenger s’est contenté de dire qu’il est « déçu, en colère et révolté par ce qui n’a pas été fait depuis 2005 ».