Même si le pays arrive à réaliser une croissance de 3,2%, nous estimons que c’est insuffisant. Il est clair qu’il n’y aura pas de déclic économique avec ce Budget pour relancer la croissance. Le climat de confiance qui s’érode dans le pays ne sera pas rétabli avec un tel taux de croissance. Le chômage continuera d’augmenter. Quant à la pauvreté, c’est un constat de faillite de la part du ministre des Finances. Je suis choqué par la façon de faire de Xavier-Luc Duval qui, après avoir remercié les parlementaires, a annoncé, à la légère, l’introduction du nine-year schooling. Se zot mem ki ti sabot la reform edikatif. Pa blie sa.
Je suis également choqué par l’annonce de l’introduction de la télévision privée mais uniquement avec une diffusion de programmes de divertissements, de loisirs et de sports. Ça, c’est une décision de Navin Ramgoolam.