« Bane demission kot nu ce ene blessing in disguise », a déclaré Paul Bérenger, leader du MMM, lors d’une conférence de presse, samedi 15 septembre au Hennessy Park Hotel à Ébène.

Il a affirmé que son parti fait le maximum pour que ce soit une femme qui se présente comme candidate dans la circonscription no 17.

Cette rencontre a aussi été l’occasion de revenir sur la visite du pape François dans l’île, lundi 9 septembre. Selon le leader du MMM, le message du souverain pontife a été très fort. Toutefois, il déplore les agissements de Londres concernant les Chagos : « Juste avant la visite du Pape, Londres a organisé une visite de quatre jours pour trois parlementaires britanniques sur les Chagos. Je trouve cela louche et pas acceptable à la veille de la visite du pape ».

Il a aussi commenté les prochaines élections générales. Selon lui, ce n’est “pas crédible” de tenir les élections l’année prochaine, car en début d’année auront lieu des fêtes religieuses importantes. « MSM plate kot li ete-la« , a-t-il lancé avant d’ajouter que les élections partielles restent “un gaspillage de fonds”, soulignant que c’est une situation « malsaine et antipatriotique ». « Zot pu pay sa bien ser », a-t-il affirmé.