« 50 ans de contribution de la femme au développement de l’île Maurice », c’est sur ces notes que le parti mauve s’est réuni devant un parterre d’invités aujourdhui samedi 10 mars au Hennessy park hotel à Ebène. Un évènement organisé par l’aile féminine du MMM.

Ajay Gunness secrétaire général, a rappelé la contribution des femmes au sein de notre société au fil des années lors de son discours « Zame nu bizin blie contribution bann madame dans sa pays la, just apres l’independance nu ti enn pays ki ti depane just lor disik nu finn gagn bokou diversification et main d’oeuvre des femmes inn zoué enn grand role dans l’industrialisation de nu ile, sans zot nu pays pa ti pu arriver »

Paul Bérenger a de son coté  souligné la contribution de son parti dans l’avancement des femmes dans le pays, « cest enn fierte pour nous ki en 1976 nu finn presente trois candidates aux élections, depuis la naissance de notre parti nous sommes un parti féministe » a-t-il déclaré. « Nu inn pran enn lengagement pou la parité totale et l’égalité hommes-femmes » a-t-il ajouté.

Lors de son allocution, le Leader des Mauves a tenu a s’exprimer sur le scandale implicant la garante de notre constitution, Ameerah Gurib-Fakim et ses dépenses avec la carte de crédit de Planet Earth d’Alvaro Sobrinho.

Très critique envers le chef du gouvernement, Paul Bérenger déplore la gestion du régime de ce dernier « nu considere ki c enn crime kont lhistoire de nou pays, ki nu p celebrer 50 ans d’independance avec bane circonstances actuelle,  tousa montrer osi ki Pravind Jugnauth li pa finn dutout a la hauteur de so bane responsabilite en tant ki premier ministre. Li ti bizin fer en sorte ki la presidente actuel inn aler tranquillement a l’occasion du 12 mars » a-t-il déclaré.

Il a également commenté un article paru dans la presse qui dresse un éventuel amendement de la constitution dans l’affaire de la présidente, « amende enn constitution dans enn pays li na pa enn jeu d’enfant c la loi supreme du pays, zot pa finn consulter nu et nu pa pou dir oui a la legere pou enn amendement, la constitution deja prevoir ki bizin fer pou fer enn president de la republique aler » a-t-il fait ressortir.

Le leader des mauves trouve triste le déroulement des choses au niveau de la plus haute organisation de l’état surtout avec l’arrivée des invités de marques dans les jours à venir « c’est un manque de respect maniere fer de la présidente, et du premier ministre vis a vis des invites etrangers dont le president de la republique de l’Inde. Pe met zot dan enn bane situation embarassant’

Paul Bérenger a aussi été catégorique sur les rumeurs qui selon lui circulent  actuellement  « pena aucun tractation ni rapprochement entre le MMM et le MSM, que ce soit parfaitement claire »