« Li kler ki pe fini avek bann dernye Bill. Tout indique que mardi prochain sera la dernière séance parlementaire », avec la fin des débats sur le Workers’ Rights Bill. C’est ce qu’a déclaré le leader du MMM, Paul Bérenger, en conférence de presse ce samedi 10 août. D’ailleurs, a-t-il relevé, aucun autre texte de loi n’a été présenté en première lecture.

Ce développement indiquerait, selon Paul Bérenger, que « li konfirme ki pena eleksion parsiel, et c’est tant mieux ». D’après ses observations de ces dernières semaines, les élections générales devraient se tenir « en novembre ».

D’autre part, des aspects « très importants » du Workers’ Rights Bill demandent « des éclaircissements », a une nouvelle fois plaidé le leader du MMM, qui s’interroge sur le timing de l’intervention du Premier ministre en plein milieu des débats. Alors que, généralement, le Premier ministre « intervient en ouverture ou en clôture ». 

Revenant sur la deuxième édition du National Youth Parliament tenue cette semaine, Paul Bérenger a soutenu que les jeunes « ont fait honneur » au parlement. Avant de comparer cette performance avec celle des députés et notamment de la Speaker qui, dit-il, « fait honte » car « elle ne joue pas son rôle ». Soulignons en ce sens la présence de Khamlichi Alexandre Florian Hicham, le leader de l’opposition du Youth Parliament, qui a assisté à la conférence de presse.

S’agissant de la crise que subit le Cachemire depuis la fin de son autonomie décidée par l’Inde, lundi, le leader du MMM a demandé que les parties opposées prennent exemple sur l’ancien Premier ministre de l’Inde, Atal Bihari Vajpayee, « enn gran boug ». Ce dernier avait « presque trouvé un consensus en 2001 » sur ce dossier sensible qui voit s’opposer l’Inde et le Pakistan.