En dépit du fait de n’avoir pas remporté l’épreuve principale de samedi, l’écurie Rousset avait néanmoins bien négocié le premier jour du week-end de course grâce au doublé ramené par Deux Fabuleax et Polar Royale. Son avance sur Foo Kune, qui était chiffrée à Rs 460 700 avant la 36e journée, est passée à plus de Rs 800 000, de quoi permettre à ses supporters de dormir sur leurs deux oreilles en attendant la journée de dimanche.
Si Albert Mooney fut battu, il confirma qu’il demeure un cheval assez compliqué à piloter, surtout en ligne droite finale où il a tendance à aller chercher les barres intérieures et ne peut être accompagné comme il se doit. Mais cela ne diminue en rien les mérites de Soweto Slew, qui avait montré le bout du nez à sa dernière sortie dans la Coupe d’Or où le parcours s’était avéré un peu trop long pour lui. On avait eu tort de ne pas croire en ses chances. Il faudait aussi peut-être souligner que la monte de Robbie Burke fut pour beaucoup dans cette réussite qui ne peut que donner plus d’espoir à l’entourage de l’écurie Gujadhur pour les futures compétitions en ce qui le concerne.
Albert Mooney prit le meilleur départ mais Mining Prospect voulut imposer sa loi. Nishal Teeha n’insista pas mais quand il reprit son cheval, ce dernier se mit à tirer quelque peu. Ashanti Gold vint à son extérieur mais Nishal Teeha ne se laissa pas enfermer. On avait remarqué la position avancée de Bottom Dollar en cinquième position, précédé de Soweto Slew. Mais on constata aussi que Benedict Woodworth était dans une fâcheuse posture, avec son corps dirigé vers un côté avant que le Malaisien ne soit débalancé. On apprit par la suite qu’il avait perdu un étrier au départ. Ashanti Gold continua son travail à l’extérieur aux côtés d’Albert Mooney, à qui  Nishal Teeha donna un coup de cravache sur le postérieur droit pour le mettre en ligne droite. On pensa que le cheval de l’écurie Rousset se détacherait, mais il versa sur sa gauche et leva même la tête. Soweto Slew avait été lancé à son intérieur et refit du terrain à vue d’oeil avant de prendre l’avantage. Mining Prospect, lui, avait repris l’avantage face à Albert Mooney qui, dans un dernier sursaut, parvint à reprendre la deuxième place. Ashanti Gold dut se contenter de la quatrième place.
La journée avait bien débuté pour l’écurie Gujadhur et Robbie Burke, qui se signalèrent par l’entremise de Captain Matthew, qui parvenait à ouvrir son compteur à sa cinquième tentative. De son côté, l’Irlandais reprenait cinq longueurs d’avance sur Johnny Geroudis, qui avait réduit son déficit à quatre longueurs à l’issue de la 35e journée. Cette épreuve vit la déclaration de non-participation de Highland Jet qui ne bénéficia pas d’un bon départ. De ce fait, dix sous par roupie furent déduits des gains du vainqueur. Ce fut Heist qui prit la direction des opérations, prenant de court Altelekker, qui avait aussi décidé de mener le peloton. Robbie Burke, lui, eut vite fait de placer Captain Matthew à l’extérieur de Point Of Policy. Captain James Cook était en cinquième position avec Benjamen Boo en troisième épaisseur. Wing Man était à la corde, suivi de Highland Jet pendant qu’Absalom fermait le cortège. Heist put imprimer le rythme à sa guise avant d’être attaqué à 400m de l’arrivée. Ce fut Captain Matthew qui émergea à l’entrée de la ligne droite après avoir bousculé Good Time Charlie. Dès lors, le cheval de l’écurie Gujadhur accéléra bien pour résister au retour de Captain James Cook. Altelekker termina troisième devant Point Of Policy. À noter qu’Absalom fut malchanceux dans la ligne droite finale quand il ne trouva pas de passage lorsque Heist versa à l’extérieur.
Surprise dans la deuxième épreuve sur 1000m où la jument Don’t Tell Mama prit le meilleur sur Destiny’s Tale qui, on pensait, ne pouvait pas perdre la course au vu de son déroulement. En effet, Destiny’s Tale s’élança en tête rapidement. Comme il n’y eut aucun adversaire pour l’inquiéter, il put courir à son rythme. On remarqua que Don’t Tell Mama avait bien sauté elle aussi et s’était placé à l’extérieur de Democratic Man qui ne se montra pas véloce étant donné qu’il courait sans oeillères. King Fahiem précédait pour sa part Into Beep, Pilot, American Emblem et Ballito Boy. À l’amorce du dernier tournant, on vit Don’t Tell Mama se rapprocher facilement du meneur. On prit ainsi conscience de sa facilité et de la remise au poids de son apprenti. Pas moins de 9,5 kg de différence. C’en fut trop pour Destiniy’s Tale, qui ne put que constater les dégâts. American Emblem termina plaisamment pour prendre la troisième place.