Paul Gauguin est cet artiste inouï qui, du fond de l’Océanie, a créé des oeuvres déconcertantes. Sa mort, le 8 mai 1903 aux Marquises, coïncide avec le début du triomphe tant attendu. Gauguin le primitif transmet une idée profonde : la vie est un mystère impénétrable…
L’oeuvre de Paul Gauguin est un mélange inquiétant et savoureux de splendeur barbare : avec des réalités âpres et des vols éperdus de poésie. Gauguin crée un art de peintre et de poète. Un art d’apôtre et de démon, entre angoisse et sérénité. Tout commence par un parcours comme matelot. À presque 25 ans, Gauguin s’enrichit en spéculant en bourse mais finira, à un moment, par rejeter le matérialisme pour vivre en marginal et mener une critique systématique de la civilisation occidentale.
Gauguin abandonnera ses activités en bourse pour, en 1883, se consacrer à la peinture. Il découvre sa vocation tardivement et rejoint le cercle des impressionnistes à 30 ans. Néanmoins, une ligne stable et solide confère un contour aux sujets les plus importants et l’éloigne des impressionnistes. Le peintre présentera le miroir d’une vie primitive et sauvage sous les tropiques, où règne une harmonie naïve. Ce défricheur du modernisme dans l’Art ouvre la voie au primitivisme.