Logement décent, éducation des enfants vulnérables, pension pour les handicapés de moins de 15 ans et annulation des dettes auprès de la NHDC et de la MHC pour les familles touchant moins de Rs 15 000 sont les mesures phares pour le secteur de la pauvreté. Ce Budget prévoit également des mesures pour aider les Mauriciens à devenir propriétaires d’un terrain et d’une maison.
« Le Budget 2016-17 marque le lancement du Plan Marshall contre la pauvreté », a annoncé Pravind Jugnauth dans le dernier exercice. Dans ce contexte, les familles figurant dans le registre social auront droit à une allocation mensuelle comprise entre Rs 2 720 et 9 250 pour une famille composée de deux adultes et trois enfants. Un budget de Rs 500 M pour une période de transition de deux ans sera accordé à ce projet, qui prendra effet à partir du 1er décembre.
De même, les jeunes des familles seront encouragés à réussir leurs études par le biais d’une série de mesures. Ceux qui réussissent l’examen de Grade 9 (actuellement CPE) auront droit à un “cash award” de Rs 15 000. Pour ceux ayant réussi au SC, il sera de Rs 25 000, contre Rs 35 000 pour ceux réussissant le HSC ou leur formation professionnelle. De même, les frais d’examens pour le SC/HSC seront pris en charge pour les enfants de familles à faibles revenus et qui en sont à leur 2e tentative.
Le “grant” pour la crèche passe de Rs 1 500 à Rs 2 000 par enfant, et ce dans le but de permettre aux enfants des familles démunies de prendre un bon départ dans la vie. De même, le concept de Community Schools sera introduit dans cinq écoles ZEP sur une base pilote. La “meal allowance” dans ces écoles sera aussi augmentée de Rs 20/jour, soit de Rs 40 à Rs 60.
Le gouvernement mettra l’accent sur le logement décent dans le cadre du Plan Marshall. Pour les trois prochaines années, 8 000 unités de logement pour les familles à faibles revenus seront construites. De plus, Rs 1 milliard sera consacrée aux logements sociaux, soit 1 900 unités sur 16 sites.
Un budget de Rs 155 M est aussi consacré à la réhabilitation des complexes de la NHDC. Pour les nouveaux acquéreurs de ce type de maison, le salaire d’éligibilité passe de Rs 10 000 à Rs 20 000. Ceux dont le salaire n’excède pas Rs 15 000 et ayant des arrérages sur leurs dettes auprès de la NHDC et de la MHC verront leurs dettes rayées afin d’éviter la saisie et la vente à la barre de leurs maisons. Mais le capital devra être remboursé. Les personnes ayant une maison sur un terrain municipal pourront l’acquérir pour une somme symbolique de Rs 2 000.
En vue d’encourager les Mauriciens à devenir propriétaires, une exemption sur les “registration duties” est prévue pour ceux achetant un terrain ou une maison pour la première fois pour un montant maximum de Rs 6 M. De même, le Vat Refund Scheme passera de Rs 300 000 à Rs 500 000. L’investissement dans une première résidence sera aussi déductible de la taxe.
Par ailleurs, les handicapés de moins de 15 ans auront droit à une pension. Environ 3 130 personnes sont concernées et une somme de Rs 100 M y sera accordée. De même, cinq bourses d’études supérieures seront attribuées à cinq jeunes handicapés, qui auront droit à une allocation de Rs 5 000 par mois. Le budget pour les Ong oeuvrant dans l’éducation spécialisée augmente de 50% et passe à Rs 90 M.
Les familles dont les maisons ont été détruites par un incendie auront droit à une allocation de Rs 5 000 pendant six mois. Le “funeral grant” passe de Rs 4 950 à Rs 10 000. La CDU sera dotée de cinq membres du personnel supplémentaires pour mieux protéger les enfants. Enfin, la National Empowerment Foundation sera restructurée afin de mieux répondre aux besoins de la société.