La grève de la faim que projetait de tenir Rashid Imrith, président de la Fédération des Syndicats du Secteur Public (FSSP), à partir de ce midi au bâtiment du Registrar-General a été reportée pour demain après-midi. C’est ce qu’a déclaré Narainduth Gopee, lors d’un rassemblement à la mi-journée au même endroit. Il a dit détenir certaines informations à l’effet que le conseil des ministres sera appelé à considérer le rapport lors de sa réunion hebdomadaire demain et qu’il y aurait 99 % de chances qu’il sera rendu public demain après-midi. Rendez-vous a été donné à tous les fonctionnaires de se rendre au bâtiment du Registrar General demain à 16 h en vue de prendre connaissance du progrès réalisé sur ce dossier.
« Nous accordons au gouvernement un délai qui expire demain après le conseil des ministres. Si li pa traverse, nou pou al dan grev lafin », a lancé M. Gopee devant quelques centaines de fonctionnaires réunis à cet endroit, après une marche qui a démarré au Champ-de-Mars pour prendre fin devant la mairie de Port-Louis. « Nou pale bouskil gouvernman e fer Premie minis ankoler, taler li ramas rapor-la », a-t-il ajouté.
Pour sa part, Rashid Imrith a soutenu que son objectif est de faire publier le rapport de Dev Manraj « comme tel », avant de donner quelques détails de son contenu. « Ce rapport recommande, par exemple, la création d’une Policy Unit au Bureau du Premier ministre. Il parle aussi de l’accumulation des vacation leaves auxquels ont droit tous les fonctionnaires. Nou oule ki sa rapor-la implement kouma li ete parski li koz problem dan fonksion piblik pou 30 prosenn banane », a-t-il affirmé.
S’agissant de Dev Manraj, actuellement hospitalisé, M. Imrith a suggéré que des hauts fonctionnaires auraient fait pression sur ce dernier le 9 mai dernier. Ce qui aurait rendu le Senior Adviser du Premier ministre nerveux « à tel pwin ki Manraj finn dir ramas so rapor al fer zot rapor zot mem. »