Les poèmes du Kurunthogai furent consignés au deuxième siècle avant notre ère jusqu’au troisième siècle dans le Tamil Nadu. Marek Ahnee et Kavinien Karupudayyan livrent un florilège de cette poésie intemporelle aux gens qui aiment voyager à travers les cultures pour un dépaysement sentimental.
Kavinien Karupudayyan et Marek Ahnee ont le tamoul en commun. Une langue dont les enchantements sont consignés dans les 401 psaumes du Kurunthogai. Le voyage intérieur propose une sélection de 93 poésies anciennes, adaptées en français et en tamoul moderne. Ce sont les poèmes les plus évocateurs du charme millénaire. Une traduction intégrale et inédite de l’anthologie en français est envisagée. “Nous voulions d’un petit teaser en attendant, pou fer labous dou”, disent Marek et Kavinien dans une phrase que l’un complète après l’autre.
Le terme “psaumes tamouls” en sous-titre est un choix. Ces écrits ne sont pas des poèmes à caractère religieux mais des hymnes à l’amour spiritualisé. Cette formule convient mieux à la structure et à la poétique des textes.
Le Kurunthogai se décline en tamoul classique. Kavinien Karupudayyan en a côtoyé la langue, la mythologie et les traditions auprès de ses grands-parents. Il a une connaissance du tamoul ancien et enseigne le moderne au secondaire. Outre la poésie française, Marek Ahnee a une connaissance des traditions et des codes littéraires tamouls. Il a entrepris des études en histoire et en anthropologie au Canada et les poursuit à Paris. Cet intérêt découle d’une inclination pour l’Inde et plus spécifiquement pour le sud de la Grande Péninsule.