Les baleines à bosses sillonnent nos eaux de juillet à octobre, en migrant vers le Sud du globe. Ici, une photo prise par Warren Lamport à St Antoine.

La pêche à la baleine dans nos eaux a fait l’objet d’un éclaircissement ce vendredi 5 octobre, lors du Conseil des ministres. Le Cabinet a relevé que Maurice est signataire de plusieurs conventions, notamment sur l’interdiction de la pêche à la baleine dans les eaux mauriciennes, et ce, même à des fins de recherche scientifique.

Suite à l’accord signé entre la Federation of Japan Tuna Fisheries Cooperative Associations depuis 2000 — concernant la pêche dans notre Zone économique exclusive — plusieurs permis de pêche au thon ont été octroyés au fil du temps.

Toutefois, le Conseil des ministre précise que depuis 2017, aucun autre permis n’a été octroyé aux bateaux japonais.

Le Cabinet rappelle également que le commerce international des espèces menacées d’extinction est interdit à Maurice. Des mesures ont été prises, selon le Conseil des ministres, pour assurer en parallèle avec la Fisheries and Marine Resources Act que les lois soient strictement respectées.