La Blue Marlin National Fishing Competition bouclée, place maintenant à la tant attendue South Indian Ocean Billfish Competition (SIOBC), qui se tiendra du 17 au 24 février. Cette édition 2013 de pêche au gros aura la particularité de réunir plusieurs pays des quatre coins du monde. De l’Ukraine à Maurice, en passant par la Finlande, l’Autriche, le Royaume-Uni, la France, le Danemark, l’Écosse et la Russie. Ce qui équivaut à 65 pêcheurs répartis sur 18 bateaux.
Brice Lagesse, président du comité organisateur de la SIOBC explique : « Nos équipes mauriciennes se sont beaucoup préparées en vue de cette compétition internationale et chacune d’entre elles peut aspirer à une victoire, comme c’est aussi le cas pour les autres équipes qui vont concourir. Mais au-delà de la victoire, c’est surtout la passion de la pêche au gros et l’esprit de camaraderie qui règne qui assurent le succès de cette compétition. La preuve : nous avons autant de nouveaux participants que de passionnés qui reviennent depuis 10 ans. »
D’ailleurs, la compétition nationale, qui a eu lieu le samedi 26 janvier, a été l’occasion de découvrir l’ambiance qui règne lors de cette compétition de pêche au gros. Des 184 pêcheurs qui avaient participé à la Blue Marlin National Fishing Competition, c’est l’équipe No Limit, dirigée par Frédéric Camoin, qui a été le vainqueur avec un total de 9330 points. Avec 6820 et 5510 points, ce sont les équipes Carlo Di Loupo et Blue Marlin Beer Team qui ont occupé le podium final. Parmi les 27 prises pendant cette compétition nationale, nous retrouvons le Blue Marlin, le Black Marlin, le thon, le Spearfish (un type de marlin), la dorade, le Wahoo et le Barracuda.
Frédéric Camoin, président du comité de pêche du Morne Anglers’ Club et capitaine de No Limit ne cache pas sa satisfaction d’être à nouveau à la fête de la SIOBC 2013. « C’est une grande fierté de représenter Maurice lors de la SIOBC, compétition internationale qui se tiendra prochainement. Ce sera d’un autre niveau certes, mais c’est surtout la rencontre avec les autres pays que je trouve extraordinaire et c’est la passion de la pêche au gros qui nous réunit tous. Je tiens ainsi à remercier le sponsor de cette compétition, Phoenix Beverages à travers Blue Marlin, de croire en cette passion et d’être à nos côtés depuis quatre ans maintenant. »
Richard Wooding, CEO de Phoenix Beverages, souligne que « la pêche au gros est encore un sport méconnu des Mauriciens. À travers des événements comme la Blue Marlin National Fishing Competition et la South Indian Ocean Billfish Competition, le but des organisateurs est justement de susciter l’intérêt des Mauriciens mais également de mettre en valeur les loisirs marins. Il s’agit de loisirs sains et proches de la nature qui permettent non seulement de passer un moment en famille ou avec des amis, mais aussi de découvrir les écosystèmes marins et leur importance. Chez Phoenix Beverages, nous pensons qu’il est important d’encourager ces loisirs et de protéger l’environnement. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous nous associons chaque année au Morne Anglers’Club. »
La SIOBC est née d’un désir d’organiser une compétition amicale entre différents clubs de pêcheurs à Maurice. Mais face aux difficultés à rassembler tout le monde, les organisateurs décident d’ouvrir les compétitions aux participants internationaux. Si, à Maurice il n’existe pas de fédération reconnue pour la pêche au gros, la SIOBC s’alignera, comme chaque année, selon les règlements établis et suivis par l’International Game Fishing Association. De ce fait, si jamais un record du monde est établi durant la compétition, il sera reconnu et homologué. Il faut savoir que plusieurs records du monde ont déjà été établis à Maurice, c’est d’ailleurs le Mauricien Bruno de Ravel qui détient celui de la plus grosse prise de Bonite Skipjack, et ce, depuis 30 ans.
En 2000, le Club Mandarin, de Hong Kong, fut le premier gagnant de la SIOBC. Six équipes y avaient alors participé. En 2011, 12 équipes étaient présentes à la compétition, et cette année, plus d’une quinzaine ont déjà confirmé leur participation. En 2011, c’est l’équipe des Vikings (Danemark) qui avait remporté la compétition.
À noter que la situation côtière est propice à la pêche au gros car dans l’ouest de l’île, le tombant est proche des côtes. De ce fait, les amateurs de pêche sportive n’ont que très peu de chemin à faire pour se retrouver en haute mer où les marlins et autres gros poissons pélagiques sont présents.