L’utilisation des fonds au Fishermen Investment Trust (FIT) est l’une des grandes préoccupations de la communauté des pêcheurs. Lors d’une rencontre avec le ministre de la Pêche et des Ressources marines, Prem Koonjoo, certains ont émis le souhait qu’une commission d’enquête soit mise sur pied pour faire la lumière sur ce dossier.
« Qu’est-il advenu des Rs 15 millions investies dans le Fishermen Investment Trust ? » C’est la question que se pose Patrick Souci de l’association des pêcheurs Soleil Levant, qui est d’avis que les pêcheurs membres de ce fonds doivent être tenus au courant de la situation. Cette question a été abordée lors d’une rencontre avec le ministre de la Pêche et des Ressources marines récemment. Patrick Souci est d’avis que le FIT, dont l’objectif était d’aider les pêcheurs à diversifier leurs activités, n’a pas donné les résultats satisfaisants.
Cette enquête sur le FIT figure également parmi les 33 propositions faites par le Syndicat des Pêcheurs au ministre Prem Koonjoo. On sait que jusqu’ici, le trust a aidé à la mise en place de plusieurs projets d’aquaculture. Mais les pêcheurs sont d’avis que cela n’a pas eu des retombées positives.
Selon nos recoupements d’informations, les Rs 15 millions investies par le ministère de la Pêche dans ce fonds ont été utilisées pour l’achat de deux bateaux et d’autres dépenses courantes. Mais les pêcheurs veulent aller plus loin et rappellent que les bateaux en question avaient été endommagés lors du passage du cyclone Dumilé en janvier 2013.
Le FIT, mis en place en 2007, avait pour objectif d’aider les pêcheurs artisanaux à se lancer dans de nouvelles activités de pêche compte tenu que le lagon était déjà surexploité. 300 actions de Rs 10 chacune ont été octroyées gratuitement à chacun des 5 000 pêcheurs enregistrés.
Le ministre Prem Koonjoo, qui a pris note des préoccupations des pêcheurs, ne s’est pas encore prononcé sur la question.