En 2017, 7 068 mètrs de filets illégaux ont été saisis par le fishiers Protection Service

De janvier à novembre 2017, 392 cas de pêche illégale ont été rapportés au Fisheries Protection Service, du ministère l’Économie océanique, de la Pêche et des Ressources marines. Dans 96 de ces cas, les contrevenants ont été poursuivis en justice. C’est ce qu’a annoncé le Controller of Fisheries, Sheik Abdool Ganny Ibrahim.

Selon Sheik Abdool Ganny Ibrahim, un total de 392 cas de pêche illégale ont été rapportés au Fisheries Protection Service. « De cela, 178 cas d’utilisation de filets de pêche illégaux résultant en la saisie de 7 068 mètres de filets illégaux ont été établis. Dans 96 de ces cas, les contrevenants ont été poursuivis en justice. Les autres cas concernent 149 cas de pêche sous marine illégale, quatre cas de capture de poissons de taille inférieure à la norme et 61 autres cas ont été répertoriés », dit-il.

Afin de faire régresser la pêche illégale, 35 officiers du Fisheries Protection Service ont participé l’année dernière à des missions conjointes de surveillance aérienne avec la National Coast Guard (NCG) sous le Smart Fish Programme, ajoute Sheik Abdool Ganny Ibrahim. « Ces missions ont été effectuées par l’avion de la NCG, le Dornier, dans la Zone Économique Exclusive de la République de Maurice ».

Le Controller of Fisheries affirme que les responsables de plusieurs bateaux de pêche ont été interrogés durant ces missions et qu’ils ont tous été trouvés en conformité avec la loi. « Aucune pêche illégale, non rapportée ou non régulière n’a été découverte durant ces missions ». Par ailleurs, en 2017, les éléments du Fisheries Protection Service ont effectué 6 105 patrouilles dans le lagon et 540 autres en pleine mer.

Concernant la pêche à l’ourite, le responsable du Fisheries Protection Service a rappelé que la fermeture de saison de pêche à l’ourite s’est étendue en 2017 du 15 août au 15 octobre. Cela en conformité avec la Government Notice N° 167 de 2016. « Durant cette période, cinq cas de pêche illégale d’ourite ont été rapportés et durant la toute première journée de pêche, 500 kg d’ourite ont été pris ».

Par rapport à la formation, Sheik Abdool Ganny Ibrahim En 2017, 7 068 mètres de filets illégaux ont été saisis par le Fisheries Protection Service a révélé que 31 de ses officiers au grade de Senior Fisheries Protection Officers suivent depuis septembre dernier des cours menant à un Diploma in Fisheries Enabled Services à l’Université de Technologie de La Tour-Kœnig, Pointe-aux-Sables. « Cette formation leur permettra d’améliorer leurs compétences et connaissances et ils pourront par la suite s’acquitter de leurs responsabilités de façon plus efficiente ».

Le Controller of Fisheries a d’autre part annoncé que le Fisheries Protection Service est en train de faire l’acquisition de patrouilleurs additionnels pour un montant total de Rs 3,6 millions. « Dans le cadre de la modernisation du service, tous les Fisheries Posts seront dotés d’équipement informatique et d’outils de communication modernes ».