Les 15 Fisheries Protection Officers (FPO) recrutés en juillet 2015 entament la deuxième étape de leur formation qui se déroule depuis lundi à la Police Training School de Beau-Bassin. Une fois leur formation achevée, ils seront appelés à réglementer les activités de pêche et appliquer les provisions de la Fisheries and Marine Resources Act 2007.
La formation, étalée sur une période d’un mois, comprendra plusieurs modules tels le team building, les règles éthiques et de droit, la Public Officers’ Protection Act, le trafic de drogue et la contrebande. Les officiers de police animeront cette formation. Deux autres séances axées sur les délits sous la Fisheries Act, et assurées par des cadres du ministère de l’Économie océanique, des Ressources marines, de la Pêche, des Services maritimes et des Îles éparses, font partie du programme. Un volet pratique est aussi à l’agenda lors duquel les recrues se familiariseront avec le drill.
À la fin de cette formation, les 15 FPO suivront un cours à temps partiel sur le rehaussement de capacités à l’Université de Technologie de Maurice. D’une durée de six mois, la formation comprendra des thèmes tels que le Port State Control, l’embarquement d’un bateau, la loi internationale de la mer, la bonne gouvernance, la technologie informatique, la réglementation et l’application de la loi, et la poursuite judiciaire. Les formateurs sont du judiciaire, de la police et du ministère de tutelle, entre autres.
Les FPO ont déjà suivi une formation de trois semaines au Fisheries Training and Extension Centre à Pointe-aux-Sables après avoir joint le service. Plusieurs aspects avaient été abordés, dont les rôles et responsabilités du Fisheries Protection Service ; les règlements et lois de la pêche ; les procédures de procurement ; les pouvoirs d’exécution ; les principes de gestion ; la patrouille côtière ; le code d’éthique ; le customer care, et la lutte contre la corruption. Suite à ce cours d’initiation, les FPO ont été postés dans les 15 Fisheries Posts à travers le pays.
Les responsabilités des Fisheries Protection Officers comprennent également la protection et la préservation de l’écosystème marin. De plus, ils font le suivi de toutes les activités de pêche et contrôlent les poissons et produits à base de poisson dans les points de vente et postes de débarquement de poissons. Les FPO mènent également des patrouilles de surveillance dans les zones marines et les îles. Les poursuites en matière de pêcherie en Cour de Justice sont un autre volet de leur fonction.
Créé en 1948 et opérant sous le ministère de la Pêche, le Fisheries Protection Offices (FPS) est la Division responsable de l’application de la législation régissant les pêcheries. Avec les nouvelles recrues, le FPS compte 184 cadres. Les cadres du FPS sont basés au ministère à Port-Louis et dans quatre administrations régionales avec plusieurs postes de pêche sous chaque administration régionale et cinq Flying Squads. Les postes de pêche se situent à Grand-Gaube (Nord), Poste-Lafayette (Est), Mahébourg (Sud) et La Preneuse (Ouest).