Un Fisheries Post flambant neuf a été inauguré la semaine dernière à Trou-aux-Biches par le ministre de la Pêche Nicolas Von-Mally  en présence des ministres Satish Faugoo et Devanand Ritoo. Rebâti sur le site de l’ancien bâtiment à proximité de la plage publique au coût de Rs 4,9 M, il offrira de nouvelles facilités aux pêcheurs de la région et des régions avoisinantes en termes de services et de programmes de formation.
Promouvoir la pêche durable. Tel est le souhait du  ministre Von-Mally qui inaugurait hier le nouveau Fisheries Post à Trou-aux-Biches. Dans son allocution, il a annoncé la mise en oeuvre du plan directeur de la Pêche, qui découle des recommandations des Assises de la Pêche en 2011. D’où la dotation budgétaire de Rs 10 M pour repeupler le lagon et un projet d’aquaculture portant sur le lâchage des alevins. « Nous venons de lâcher 25 000 alevins à Blue-Bay. Un appel d’offres sera lancé à brève échéance pour capturer 300 000 larves dans la mer en vue de les laisser grandir avant de les relâcher en mer », a-t-il déclaré.
Le ministre de la Pêche s’est réjoui d’avoir pu négocier auprès de l’Union européenne (UE) un quota de 5 500 tonnes de thon pêchées dans la zone économique exclusive (ZEE) de Maurice, alors que « l’UE voulait nous payer que pour 3 000 tonnes. Les ministres Faugoo et Boolell n’étaient pas d’accord », a-t-il déclaré.
S’agissant du projet de Fisheries Post, celui-ci a émergé de la terre, a indiqué Nicolas Von-Mally, grâce à l’initiative du ministre Satish Faugoo alors qu’il cumulait les fonctions de ministre de l’Agriculture et de la Pêche. L’ancien bâtiment de Fisheries Post était dans un état de vétusté avancé. Il a été démoli et pendant un certain temps un conteneur était utilisé comme bureau pour les gardes-pêche.
Pour ce qui est des difficultés auxquelles les pêcheurs sont confrontés, le ministre de l’Agro-industrie et de la sécurité alimentaire Satish Faugoo a fait ressortir qu’il est impérieux d’évaluer ce qui a été réalisé par le passé et de voir les perspectives d’avenir. « Les pêcheurs exerçant un métier à risques, d’où la décision gouvernementale d’introduire la Bad Weather Allowance, le Fisheries Investment Trust, le Fishermen Welfare Fund, les coopératives, l’État Providence, entre autres », a déclaré M. Faugoo. Parlant de la surexploitation des lagons, le ministre a souligné la volonté du gouvernement d’assurer l’autonomisation des pêcheurs, à l’instar des éleveurs, en vue de les faire devenir entrepreneurs.