Plus de 10 000 mètres de senne et environ 200 équipements utilisés pour la pêche illégale ont été saisis par les Fisheries Protection Officers cette année. Le tout est évalué à Rs 10,5 millions, ce qui constitue une hausse par rapport aux saisies effectuées l’année dernière. Ce matériel a été détruit hier au centre d’enfouissement de Mare-Chicose.
Pendant la fermeture de la pêche à la senne, les équipements sont supposés être gardés sous scellés dans les Fisheries Posts. Pourtant, des cas de pêche frauduleuse ont été enregistrés, menant à la saisie de 10 100 mètres de senne. C’est ce qu’a dévoilé hier le Fisheries Protection Service du ministère de tutelle. Outre les sennes, les gardes-pêche ont également mis la main sur 150 équipements divers utilisés pour la plongée ainsi que 15 fusils sous-marins.
L’ensemble de l’attirail est évalué à environ Rs 10,5 millions. Le premier constat est que les saisies ont été supérieures cette année en comparaison avec 2016. Les officiers des 14 Fishing Posts à travers l’île ont été mobilisés pour ces opérations, menées à la fois en mer et sur terre. Le matériel saisi a été détruit hier au centre d’enfouissement de Mare-Chicose.
Pour le ministre de la Pêche, Prem Koonjoo, cette hausse dans le nombre d’objets saisis démontre qu’il y a eu plus de cas de braconnage cette année. Il a ainsi invité les gardes-pêche à rester vigilants. Le ministère, a-t-il ajouté, viendra avec les outils nécessaires pour renforcer la loi. Le nouveau Fishing Bill est actuellement en préparation. De même, 24 nouveaux Fisheries Protection Officers ont été recrutés l’année dernière en vue de renforcer la surveillance. Par la même occasion, le ministre a invité une nouvelle fois les pêcheurs à privilégier la pêche hors lagon, rappelant que plusieurs facilités leur ont été données à cet effet. 
Soulignons que parmi les cas de fraudes enregistrés, 11 sont survenus durant la période de fermeture de la pêche à l’ourite. C’est la deuxième année que Maurice a procédé à une fermeture officielle, emboîtant le pas à Rodrigues. La réouverture de la pêche à l’ourite est prévue le 16 octobre à Grande-Rivière-Sud-Est. Les trois pêcheurs enregistrant les plus belles prises seront récompensés par un prix de Rs 10 000, Rs 5 000 et Rs 3 000 respectivement.