Lors d’une visite, hier après-midi, au quai D où est amarré le bateau de pêche thaïlandais Ruanglap Charoencha 1, le ministre de la Pêche, Nicolas Von Mally, a mis en garde les bateaux de pêche qui pratiqueraient la pêche illégale dans nos eaux territoriales. « J’espère que l’arraisonnement de ce bateau thaïlandais et d’un autre, il y a deux mois, servira de leçon aux pilleurs. Ce crime ne va pas rester impuni », a-t-il fait ressortir.
« Il n’est pas possible que nos pêcheurs paient pour la pêche illégale. Nous ne pouvons nous rendre sur le marché thaïlandais pour acheter du poisson ou le faire venir congelé de ce pays. Nous devons obtenir notre poisson chez nous pour nos pêcheurs », a lancé le ministre, dans une déclaration à la presse, à bord du patrouilleur de haute mer Osiris. Une quinzaine de tonnes de poisson se trouvent dans les cales du Rangluap Charoencha 1, qui a un équipage de 27 marins pêcheurs, soit 23 Cambodgiens et quatre Thaïlandais.
Le capitaine du Ruanglap Charoencha 1 sera présenté en Cour sous peu et il risque une amende d’un million de dollars. La cargaison de poisson se trouvant dans les cales du bateau ainsi que le bateau risquent d’être saisis. Cette opération, selon M. Von Mally, était prévue. D’autres suivront dans d’autres parties de nos eaux territoriales.
Cette opération a été déclenchée le jeudi 6 septembre par la COI dans les zones sensibles de la région, particulièrement sur le banc de Nazareth. La COI fait ressortir qu’elle avait pour but de surveiller cette zone très poissonneuse où peuvent se concentrer des activités de pêche illégale, car proche des eaux internationales et très difficile d’accès. C’est un avion de la National Coast Guard qui a signalé la présence d’un navire suspect sur le banc de Nazareth. Le patrouilleur Orisis a immédiatement changé de cap afin de l’intercepter. Le Ruanglap Charoencha 1 a été surpris en flagrant délit de pêche illégale dans les eaux mauriciennes.
Le banc de Nazareth se trouve en zone exclusive mauricienne à 800 km au nord de Maurice. Ce site exceptionnel long de plus de 240 km et large de 150 km, très riche en poissons à haute valeur ajoutée, est très exposé aux activités illégales.