De 947 tonnes de poissons pêchées dans nos lagons en 2005, nous en sommes aujourd’hui à seulement 600 tonnes. Ce chiffre baissera davantage dans les années à venir si les conditions demeurent les mêmes. La faute principalement au mauvais état des lagons et des coraux, aux conditions climatiques qui ont changé et à la surpêche par le braconnage.
“En 2005, on pêchait 947 tonnes de poissons dans le lagon. De nos jours, on en pêche à peine 600 tonnes. À ce rythme-là, on devra passer exclusivement au thon dans les années à venir”, constate Michel de San de la Commission de l’Océan Indien (COI). Les activités touristiques dans nos lagons et la détérioration des coraux contribuent grandement à cette situation. Faisant la comparaison entre la pêche et le tourisme, Tocky Rasoloarimanana de la Commission de l’Océan Indien confie : “La situation à Maurice est catastrophique. On a promu un secteur au détriment d’un autre.”