Cinq ans après la conception du projet et deux ans après la fin des travaux, le Fish Auction Market, situé aux Salines, n’est toujours pas opérationnel. Plusieurs appels d’offres pour la gestion des lieux ont été vains. En contrepartie, le ministère de la Pêche se voit contraint de payer un service de sécurité pour empêcher les actes de vandalisme…
Il était question de permettre aux pêcheurs d’y vendre leurs poissons à la criée… Mais le Fish Auction Market ne semble intéresser personne. Du moins pour la gestion.
En 2011, un premier appel d’offres a été lancé pour le leasing du Fish Auction Market. Mais il n’a suscité aucun intérêt. Un deuxième exercice a eu lieu en mai 2012, mais toujours sans retour, notait le directeur de l’audit dans son précédent rapport. Le Programme-Based Budgeting Year 2012 mentionnait que le Fish Auction Market devrait être opérationnel en août 2012. Il est aussi noté que le consultant recruté pour la conception du projet a soumis sa démission en novembre 2012.
En janvier 2013, une rencontre sur les lieux a été organisée avec le Board of Investment et le représentant d’une compagnie taïwanaise, qui avait signifié son intérêt pour le Fish Auction Market. L’espoir aura été de courte durée : trois mois plus tard, la compagnie a fait savoir qu’elle n’était plus intéressée.
Depuis, des discussions ont été entamées avec le ministère des Coopératives pour tenter de trouver une solution afin de rentabiliser les lieux. Un high-level committee entre ces deux ministères a même été mis en place.
Sauf qu’entre-temps, fait ressortir le rapport de l’Audit, il n’y a aucun retour sur l’investissement de Rs 30 millions. Au contraire : le ministère de la Pêche a dû débourser pas moins de Rs 843 524 pour assurer la sécurité du site.