Michel de Ravel de L’Argentière, arrêté le 29 juin 2012 suite à des accusations d’attouchements sexuels et d’attentats à la pudeur sur des filles âgées de 4 à 12 ans, a été reconnu coupable aujourd’hui sous 21 charges.

En Cour intermédiaire, devant la magistrate Niroshini Ramsoondar, il avait plaidé coupable sous 14 charges seulement. Mais d’autres charges devaient être retenues en raison des témoignages des victimes et des preuves présentées contre lui.

Certaines filles ont été victimes d’attouchements à plusieurs reprises. Aujourd’hui des adultes, elles étaient toutes présentes en cour.

Ce scandale a éclaté au grand jour en 2012. Cinq victimes, accompagnées de leur conseil légal, Me Yanilla Moonshiram, avaient alors consigné des dépositions au Central CID pendant trois jours.

A leurs dépositions s’étaient ajoutées d’autres témoignages de victimes de Michel de Ravel de L’Argentière. Ce dernier a été rattrapé par la justice après environ deux décennies.