La branche mauricienne de l’International Watercolor Society of Mauritius invite les aquarellistes à se regrouper pour promouvoir cet art. Plusieurs activités à Maurice et à l’étranger, ainsi que des échanges entre artistes figurent au programme de cette nouvelle association créée il y a deux mois et demi. Selon Riaz Auladin, le porte-parole, beaucoup de peintres délaissent l’aquarelle pour d’autres techniques, d’où la nécessité de se regrouper pour la promouvoir et la préserver.
C’est à l’initiative du peintre turc Atanur Dogan que l’International Watercolor Society (IWS) a été créée en 2012. Le but est de promouvoir l’aquarelle devenue une technique peu prisée parmi la nouvelle génération d’artistes. « Souvent, les gens disent que c’est difficile de faire de l’aquarelle car cela requiert une grande précision car il n’est pas toujours évident de faire les corrections. C’est un peu vrai. Mais avec de la pratique, et surtout la passion, on y parvient. D’où le rôle même de la société de mieux faire cette technique datant des millénaires. Les peintures rupestres ne sont autres que de l’aquarelle : c’est de l’eau et des pigments », dit Riaz Auladin, responsable de la branche mauricienne de l’IWS.
Grâce à cette structure, trois artistes locaux, en l’occurrence Deepa Bauhadoor, Arvin Ombika et Riaz Auladin lui-même, ont vu leurs oeuvres publiées dans le catalogue en ligne de l’IWS. Par ailleurs, grâce à ses 60 branches à travers le monde, l’organisation tient plusieurs événements auxquels les membres sont invités à participer. Citons en exemple, l’International Watercolor Festival qui se tiendra du 21 au 25 novembre prochain en Albanie. De même, Maurice agira comme facilitateur pour la Biennale 2015 en Inde en novembre également. Lors du dernier festival tenu en Turquie, les artistes présents ont peint conjointement la plus grande aquarelle du monde.
Riaz Auladin invite ainsi les amoureux de l’aquarelle, qu’ils soient professionnels ou amateurs, à rejoindre l’association, afin de profiter de ces échanges avec les artistes étrangers. Il précise que l’IWS est une association à but non lucratif. Idem pour sa branche mauricienne. Pour cela, il suffit de visiter la page Facebook de l’association et de « like » la page. L’IWS of Mauritius, fondée il y a deux mois et demi, compte déjà 200 membres.
Riaz Auladin invite les artistes intéressés à participer à la Biennale de l’aquarelle de l’Inde en novembre prochain à envoyer leurs oeuvres. Il y aura par la suite une sélection. Riaz Auladin est épaulé en cela par deux autres membres, Siddick Nuckcheddy et Paul Commarmond.
L’IWS of Mauritius compte également organiser des ateliers de travail de haut niveau pour les artistes confirmés ainsi que pour ceux qui veulent débuter dans l’aquarelle. Les ateliers sont pour ceux âgés de 16 ans à monter.