Chloé Ramnauth, 24 ans, jeune artiste peintre mauricienne, présentera ses peintures pour la première fois au public, du 31 mai au 2 juin. Vingt-cinq huiles, en moyen et grand formats, qu’elle a réalisées pour la plupart durant les trois dernières mois, seront exposées, à la Maison de l’Étoile à Eureka.
D’aucuns qui posent le regard sur les peintures de Chloé Ramnauth ne pourront rester insensibles d’une part, à la douceur du rendu et d’autre part, à la forte présence du dieu Ganesh dans ses travaux. « Mon père est hindou et j’ai grandi avec la présence du dieu Ganesh à la maison. Il avait toujours un petit coin dédié à la prière », fait ressortir l’artiste qui, au fil de ses émotions, a décliné Ganesh dans une multitude d’univers. Tantôt, c’est le Ganesh musicien qui joue au sitar, tantôt le contemporain et local qui boit une « Perette ».  « J’ai lu un article sur l’offrande de lait à Ganesh et en arrivant à Maurice, j’ai vu cette marque de lait aromatisé et j’ai voulu en faire une peinture humoristique ! » Ou encore, Ganesh qui rencontre le Petit Prince parmi tant d’autres. « Ce sont les deux choses que je garde toujours sur ma table de nuit : une statuette de Ganesh que ma mère m’a offerte et le livre, Le Petit Prince. Ils font partie de mon univers et un soir, j’ai imaginé que les deux se rencontraient et j’en ai fait une peinture », soutient notre interlocutrice. Sur cette toile, le Petit Prince est assis sur l’énorme paume de Ganesh et il le regarde. Un oeil de Ganesh est tourné vers lui. Son inséparable souris apparaît sur plusieurs tableaux.