Le Regional Manager de Saudi Airlines, Hatim Fallatah, a été dépêché à Maurice pour suivre la situation en ce qui concerne les pèlerins en partance pour La Mecque dans les semaines à venir. « Je suis venu à Maurice pour expliquer la situation en ce qui concerne les 500 pèlerins.

C’est difficile aussi pour notre compagnie d’aviation de changer les dates de départ », a expliqué le représentant de la compagnie d’aviation saoudienne, dont les services ont été retenus pour transporter les pèlerins. « We have to change our routes. There is nothing we are going to do to change the timing. But we need to be careful about this », a-t-il laissé entendre à l’issue de sa rencontre mercredi après-midi avec Showkutally Soodhun, qui s’occupe des préparatifs du pèlerinage pour le compte du gouvernement.
Selon Hatim FallatahIl, « ces chamboulements » peuvent avoir une incidence sur le prix, mais il a dit compter sur Showkutally Soodhun pour qu’il use de ses contacts saoudiens et trouve une solution. Le représentant de Saudi Airlines a déclaré que « la priorité est accordée aux pèlerins mauriciens ».

Et de poursuivre : « We will change some of our flights in Kenya and Nairobi. To change dates is not something easy. We have a request from the Islamic Cultural Centre for 29th and 31st of July and we will try our best. » Hatim Fallatah a aussi déclaré que le prix du hajj au Nigeria est de USD 1 700 pour quatre heures de vol, de USD 1 300 à Nairobi, mais que pour Maurice, le coût est d’environ USD 1 000 pour sept heures de vol. Pour lui, cela montre que Maurice bénéficie d’une « certaine préférence auprès des autorités saoudiennes ». En effet, avec la détérioration de la situation au Moyen-Orient à la suite des menaces d’attaques terroristes contre les aéroports de la région, Maurice est placé dans une situation d’urgence par rapport à l’organisation du prochain pèlerinage à La Mecque, surtout avec le “rerouting” de certains avions.

Des 1 500 Mauriciens désignés pour ce déplacement en ce lieu saint, 500 devraient faire voyager à bord des vols prévus entre le 29 et 31 juillet, forçant Saudi Airlines à effectuer des changements. De plus, les avions de cette compagnie saoudienne feront des trajets « vides » vers Maurice pour transporter les pèlerins.

Alors que le coût du billet d’avion offert à ce stade par Saudi Airlines est de Rs 40 600, Showkutally Soodhun dira que son prochain déplacement en Arabie saoudite lui permettra de négocier un rabais de ce prix. Et ainsi obtenir des garanties en ce qui concerne l’hébergement des pèlerins entre le 29 et le 31 juillet. Les premiers groupes de pèlerins quitteront Maurice le 23 et le 27 juillet alors que le pèlerinage à La Mecque est prévu du 9 au 14 août.