Terrible drame lors du pèlerinage à La Mecque. Au moins 310 personnes ont trouvé la mort dans une bousculade de pèlerins jeudi à Mina, près de la Mecque, ont annoncé les services saoudiens de la défense civile.
Trois mauriciens figurent parmi les blessés mais ont pu prendre contact avec les autorités.
Des opérations de secours sont en cours. Le bilan s’alourdit très rapidement, puisque les autorités faisait état dans un premier temps de 100 morts et 390 blessés. Au premier jour de la fête de l’Adha, les pèlerins, près de deux millions de personnes selon des statistiques publiées mercredi soir, ont commencé jeudi le rituel de lapidation de Satan, dans la vallée de Mina, dans l’ouest de l’Arabie saoudite. Ce rituel consiste à jeter, le premier jour de l’Aïd al-Adha, sept pierres sur une grande stèle représentant Satan, et 21 pierres le lendemain ou le surlendemain sur trois stèles.
Le 11 septembre dernier, juste avant le début du hajj à La Mecque, une grue s’était effondrée à la Grande Mosquée tuant plus de 100 personnes.
Le pèlerinage à La Mecque est coutumier des bousculades qui tournent parfois au drame. Le 2 juillet 1990, ce sont 1.426 musulmans qui sont morts piétinés et asphyxiés dans un gigantesque passage souterrain reliant le désert de Mina à la Grande Mosquée. Plus près de nous, le 2 février 2004, 244 pèlerins périssent à leur tour dans une bousculade d’une demi-heure à Mina. Deux ans plus tard, le 12 janvier 2006, une nouvelle bousculade fait cette fois 362 victimes, dont une Française.