Le ministre responsable de l’organisation du Hadj, Showkutally Soodhun, dans une déclaration au parlement hier a soutenu que l’offre faite par Emirates Airlines est plus avantageuse que celle d’Etihad Airways. À la suite des informations recueillies auprès du CEO d’Air Seychelles/Etihad, il en ressort que cette compagnie aérienne peut offrir au maximum 200 places aux pèlerins mauriciens jusqu’à Jeddah entre le 28 août et le 4 septembre alors que le nombre de pèlerins mauriciens devrait s’élever entre 1 040 et 1 500 cette année.
Le retour des pèlerins au pays est prévu entre le 21 et le 30 septembre. Les tarifs proposés par Etihad s’élèvent à Rs 37 867 et peuvent atteindre Rs 53 196 lors des périodes de pointe alors que le nombre de sièges disponibles est très limité. Les passagers devant se rendre à Jeddah à partir de Maurice doivent faire escale aux Seychelles et à Abu Dhabi. Air Seychelles/Etihad a informé l’Islamic Cultural Centre qu’Air Seychelles/Etihad ne propose pas de tarifs préférentiels aux Mauriciens. Elle impose de plus une série de conditions aux pèlerins : un dépôt non remboursable de 25 % est obligatoire pour confirmer les réservations et la différence doit être réglée au plus tard le 15 juillet ; le transport de l’eau Zamzam est interdit à bord des avions ; le Tanazul (le transfert en Arabie saoudite) n’est pas pris en compte par Air Seychelles/Etihad Airways ; une surcharge de 100 dollars sera réclamée pour tout changement de noms une fois le billet d’avion émis.
Showkutally Soodhun a expliqué qu’Emirates a accepté la demande du gouvernement de maintenir le coût des billets pour le Hadj à Rs 35 000 cette année. C’est le coût le plus bas obtenu par les hajees durant ces cinq dernières années. Par ailleurs, Emirates a accepté que les pèlerins apportent deux valises de 23 kg chacun au départ et à l’arrivée. Le transport de 5 litres d’eau Zamzam est autorisé par passager. En plus de tout cela, Emirates propose d’embarquer les pèlerins à Médine pour leur retour à Maurice, évitant aux pèlerins de passer une journée supplémentaire pour voyager jusqu’à Jeddah.