En marge de la commémoration, l’an prochain, du 150e anniversaire de la mort du Bienheureux Jacques Désiré Laval, le caveau de l’Apôtre des Noirs à Sainte-Croix est en projet de rénovation complète. Pour se faire, l’évêché de Port-Louis, en collaboration avec la Mauritius Association of Architects (MAA), avait lancé un concours d’architecture remporté par Mme Sylvie de Leusse. Les travaux de rénovation qui seront financés par une souscription publique vont démarrer juste après le pèlerinage Père Laval de cette année en septembre. Le caveau entièrement rénové devrait, ainsi, être prêt pour accueillir les pèlerins pour le pèlerinage de 2014.
Même si, depuis son décès le 9 septembre 1864, le corps du père Laval a été déplacé plusieurs fois, il n’a, toutefois, jamais quitté Sainte Croix. C’est en 1870, soit, quatre ans après sa mort, que le cercueil du Bienheureux apôtre est enfermé dans un sarcophage en pierre et placé dans un premier caveau assez étroit car ne pouvant accommoder que six personnes à la fois. En 1964, à l’occasion du 100e anniversaire de la mort du père Laval, les restes du Bienheureux devait être transférés dans l’actuel caveau, oeuvre de l’architecte Max Boullé.
C’est, surtout, l’augmentation conséquente du nombre de pèlerins, entre-temps, qui avait alors justifié l’aménagement de ce nouveau caveau. Parallèlement, l’ancien caveau avait été rasé dans le souci de ne créer aucune confusion dans l’esprit des fidèles quant au lieu exact où repose le saint homme. Ce qui n’avait pas été très bien accueilli par un certain nombre de fidèles. Au niveau du Centre Spirituel Spiritain qui a la charge d’administrer le tombeau du père Laval, l’on explique l’utilité de rénover, une nouvelle fois, le caveau en raison, toujours, de l’augmentation du nombre de pèlerins, surtout, dans la nuit du 8 au 9 septembre.
L’année 2014, qui marquera le 150e anniversaire de la mort de l’Apôtre des Noirs béatifié en 1979 par le Pape Jean-Paul II a, ainsi, été identifiée comme l’année qui convient pour la rénovation du sanctuaire. Si le caveau actuel est capable d’accueillir simultanément pour l’instant, une centaine de pèlerins, celui rénové devrait pouvoir accommoder, en même temps, environ 250 fidèles. Par ailleurs, comme pour respecter la volonté du père Laval qui, de son vivant, n’a seulement accepté de se faire photographier muni de sa Croix Missionnaire ou près du grand crucifix, la Croix trouvera sa place dans le caveau rénové.