Tous ceux qui convergeront vers le tombeau du Père Laval dans la nuit de mardi à mercredi sont appelés à être des «pèlerins de lumière» en vivant cette démarche spirituelle dans le recueillement et un esprit civique. Pour le pèlerinage 2015, le comité organisateur a, par ailleurs, fait appel à des laïcs engagés dans des Organisations non-gouvernementales (ONG) pour être à l’écoute des pèlerins souhaitant se confier.
Dans cette volonté de faire de ce temps fort annuel de l’Eglise un pèlerinage de lumière, il a été demandé aux habitants de la région de Sainte-Croix où se trouve le sanctuaire de garder allumé un point de lumière dans leur maison ou dans leur cour en signe de la lumière luisant du fond de leur coeur pour accueillir les pèlerins et leurs familles.
Parallèlement, sur le chemin du retour, le pèlerin est appelé à «laisser briller la lumière du pardon, de la joie et de la paix qu’il a reçue». Le Père Henri Arthé, Supérieur de la Congregation du Saint-Esprit à laquelle a appartenu le Père Laval appelle, dans ce même ordre d’idées, les pèlerins à faire preuve de civisme tout au long du trajet les conduisant à Sainte-Croix en s’abstenant, notamment, d’enlaidir les voies publiques en jetant n’importe où des détritus.
Les collectivités locales et, notamment, la mairie de Port-Louis sont, à cet effet, invitées à faire provision de poubelles additionnelles, en particulier, aux abords des points de ravitaillement que des bénévoles mettent sur pied, chaque année, durant le pèlerinage de la nuit du 8 au 9 septembre. Appel est, de même, lancé aux marchands de rues de s’abstenir de perturber l’atmosphère de recueillement nécessaire à tout pèlerinage.
Présence policière renforcée
De son côté, la police, par la voix du DCP Appadoo, rassure que des dispositions ont été prises en vue d’un déploiement en nombre suffisant d’effectifs sur le terrain en cette nuit de pèlerinage, avec, notamment, un renforcement du nombre d’agents au niveau du poste d’Abercrombie ainsi que l’appel en renfort d’éléments du NCC, de la SSU et de la SMF.
De même, le nombre de caméras de surveillance a été augmenté. Les organisateurs, indique, d’autre part, le Père Arthé, ont obtenu la collaboration des services de santé publics et privés pour la mise à disposition de six ambulances qui seront prêtes à intervenir en cas de besoin.
Durant toute la soirée du pèlerinage, la police de la route restera, de son côté, en contact avec la population au moyen d’interventions sur les ondes radio en vue de la tenir au courant des dispositions prises, notamment, en termes de parkings et de routes barrées pour les besoins de l’événement.
Prévue à 20h30, la messe principale en la soirée de mardi pour ce pèlerinage 2015 placée sous le thème de la famille sera dite par l’évêque de Port-Louis, Mgr Maurice Piat. Rendez-vous est donné aux marcheurs à la cathédrale Saint-Louis d’où les pèlerins convergeront vers Sainte-Croix à partir de 18h30. Un autre groupe de pèlerins partira de la chapelle du Montmartre à Rose-Hill à partir de 17h00.
Dans des stands au parking de l’église de Sainte-Croix, cette année, des animateurs de Caritas mais aussi de Lakaz A, de Befrienders, du Centre d’accueil de Terre-Rouge, de l’association Kinouete et de Crysalide seront sur place de 18h00 à minuit mardi et de 9h00 à midi, mercredi, en vue d’être à l’écoute de ceux et celles qui sont en demande d’aide pour eux-mêmes ou pour un proche.
Outre les autorités, le Père Arthé tient à remercier particulièrement les organisations d’autrement croyants – hindoues et musulmanes – qui, chaque année, sont au nombre des bénévoles qui offrent une collation aux pèlerins en marche du père Laval. Notons aussi que cette année, le service de communication du diocèse de Port-Louis assurera en direct via youtube les temps forts du pèlerinage, dont la messe de mardi soir présidé par Mgr Maurice Piat.