Propice aux changements, le début d’année est un temps pour se remettre en question. Prendre de nouvelles résolutions n’est pas aussi important que de penser positivement, en balayant ses idées noires. Le point avec Preithy Ajodah, coach de vie.

Rien ne va plus. Je suis nul. Tout est de ma faute. À quoi bon continuer de me battre ? Autant de pensées noires qui nous suivent au quotidien. Preithy Ajodah conseille de commencer l’année du bon pied en s’éloignant de toutes les pensées négatives. “Elles sont le carburant de la tristesse, de la perte de motivation, du ralentissement des activités. Elles empêchent la personne de peindre sa vie autrement qu’en noir.”

Selon la coach de vie, nos pensées influencent notre vie. Les entretenir, c’est créer une attitude intérieure négative conduisant à des résultats négatifs, qui empêchent d’avoir les idées claires. Ce type de pensées est également généré par nos émotions ainsi que les croyances que nous avons sur nous-mêmes et les autres. Si vous vous rendez à une soirée et êtes confronté à une personne désagréable qui vous compare aux autres convives, émet des doutes à votre sujet et vous critique, “est-ce que votre premier réflexe n’est pas de vous éloigner d’une telle personne ?”

Preithy Ajodah

Modifier les pensées négatives.

C’est exactement la même chose avec les pensées négatives. Il ne faut plus être prisonnier d’elles. Prenez-le comme un exercice cérébral : plus vous vous exercerez à orienter votre attention vers ce qui est important pour vous, plus vous développerez votre “muscle de l’attention” et saurez vaincre les pensées négatives.

Preithy Ajodah cite l’image du volant d’une voiture. “Le dirigeriez-vous vers un obstacle ?” C’est la même chose pour votre attention, qu’il faut diriger dans la direction dans laquelle vous souhaitez vous rendre. Ce n’est certes pas aussi simple de canaliser son attention vers l’objectif souhaité que de tourner un volant. Mais il est parfaitement possible de corriger sa façon de penser. “Les pensées créent votre réalité et mènent aux émotions, les émotions mènent aux actions et les actions mènent aux résultats. Ce sont les pensées négatives qui vous font éprouver des émotions désagréables, produisant anxiété voire dépression.” Le manque de motivation, la faible confiance en soi, le fait de douter de ses capacités et de subir les événements résultent de ce mal-être. Y croire, c’est indiquer à son esprit une mauvaise direction. “Vous n’êtes pas vos pensées négatives. Il faut savoir qu’en les modifiant, le monde autour de vous se transforme.”

“Aimant vivant”.

La coach de vie estime que pour vaincre ce type de pensées, “il est nécessaire de les accepter au lieu de les stopper ou les masquer”. Il n’est pas question de mettre sous le tapis vos pensées envahissantes, car cela ne fonctionne pas. Plus vous essayez de ne plus avoir de pensées négatives, plus la probabilité qu’elles occupent votre esprit devient plus grande. Notre subconscient est positionné dans la partie droite du cerveau. Il est en charge des souvenirs et des émotions. Il a comme particularité de ne pas comprendre la négation. Se dire “ne pas penser négativement”, est réceptionné par le subconscient comme “penser négativement”. Une solution efficace est de les laisser venir et s’en aller, tout en vous préoccupant d’autre chose. “Un peu comme quand vous filtrez les bruits de fond et que vous vous concentrez sur la conversation qui est importante.” Ainsi, si nous plantons des pensées de paix, d’harmonie, de santé et de prospérité, nous en ferons la moisson; si nous semons des pensées de maladie, de pénurie, de conflits et de disputes, nous les récolterons.

Preithy Ajodah pense que nous sommes un “aimant vivant”. C’est nous qui attirons dans notre vie ceux qui nous entourent et les circonstances en harmonie avec nos pensées dominantes. “Si votre estime de soi est faible, elle vous pousse à croire que vos pensées limitantes sont des faits réels et, par conséquent, vous les prenez pour vrais.” Sans réellement s’en rendre compte, nous nous enfermons dans un cercle de négativité, où nous nous concentrons et portons toute notre attention. Plus nous entretenons un dialogue intérieur négatif, plus nous renforçons l’image négative que nous avons de nous ou du monde qui nous entoure.

Méthodes simples pour vaincre ses idées noires

Libérez-vous du perfectionnisme. Le but n’est pas du tout d’être parfait, mais de faire tout simplement de votre mieux. Il faut de la patience pour parvenir à vous libérer complètement de l’emprise des pensées négatives. L’efficacité de ces méthodes réside dans l’application et la régularité de votre pratique, même si vous n’y accordez que quelques minutes par jour.

Méthode 1

Installez-vous confortablement et concentrez-vous sur un point devant vous.

Captez cinq bruits. Cela peut être le bruit de la circulation, de votre respiration, d’un appareil ménager, d’un ordinateur, le bruit des oiseaux ou de votre animal de compagnie… Accordez votre attention à chacun des bruits pendant environ 30 secondes, tour à tour. Si une pensée vous vient à l’esprit, accueillez-la et laissez-la ensuite s’en aller. Puis, réorientez votre attention sur le bruit que vous étiez en train d’écouter. Dirigez maintenant votre attention sur chacun des cinq bruits, tour à tour rapidement, dans n’importe quel ordre, en veillant à bien vous concentrer sur un seul bruit avant de passer au suivant. Agrandissez maintenant votre champ d’attention et écouter les cinq bruits en même temps.

Faites cet exercice dix minutes, deux fois par jour, pour plus d’efficacité. Comptez deux mois pour en ressentir les effets positifs. Cet exercice permet de vivre l’ici et maintenant sans jugement.

Méthode 2

Installé confortablement, les yeux fermés, visualisez un magnifique ciel bleu avec une multitude de nuages. Ces nuages ont des formes variées et se déplacent à grande vitesse. Observez-les sans chercher à les contrôler. Laissez votre esprit errer et accueillez les pensées qui vous viennent. Vous allez à présent poser sur chacun des nuages une pensée ou une image qui vous vient à l’esprit. Regardez-les s’en aller. Avec cet exercice, vous apprenez à accueillir vos pensées et les laisser traverser votre esprit comme un nuage traverse le ciel.

Méthode 3

Vous pouvez aussi refaire la décoration de votre maison ou encore faire du sport, qui favorise la libération de dopamine dans le corps. Cela vous aidera à libérer votre esprit de la négativité et à retrouver l’énergie et la motivation pour envisager de nouvelles possibilités avec enthousiasme.

(source : Internet)