Dimanche dernier a eu lieu dans le jardin du Thabor à Beau-Bassin un rassemblement des chrétiens pour célébrer la Pentecôte et aussi pour fêter les 50 ans du Mouvement renouveau charismatique.
Une journée consacrée à la louange, à l’adoration du Saint Sacrement, aux témoignages des membres du mouvement et à une célébration de l’Eucharistie, présidée par l’évêque de Port-Louis, le cardinal Maurice Piat et des prêtres des paroisses du diocèse.
La fête de la Pentecôte pour les catholiques, c’est la célébration de la venue de l’Esprit-Saint sur les apôtres, cinquante jours après Pâques.
L’évêque de Port-Louis, au début de la cérémonie religieuse, a remercié l’assistance de leur foi en Dieu. Cette croyance qui leur a permis de se déplacer pour venir témoigner et rendre grâce à l’Esprit-Saint. Le cardinal Maurice Piat a aussi remercié tous ceux qui ont prié pour lui au cours de sa maladie, et dit qu’il s’est senti soutenu par leurs prières.
Il a invité les fidèles à avoir à coeur trois intentions de prière pour l’Esprit-Saint, à savoir la grâce de combattre tous les pêchés qui mènent aux vices, de prier pour l’unité des Eglises chrétiennes, comme a dit le pape François, et aussi de demander la grâce à l’Esprit-Saint pour aller annoncer l’Evangile, comme Jésus, le fils de Dieu l’avait fait à ses disciples.
Lors de son homélie, le père Henri Arthé, a mis l’accent sur le sens même de la Pentecôte. “Cette célébration a nécessité une semaine de préparation. Ce rassemblement a une dimension universelle, au-delà des catholiques, car elle concerne aussi tous les chrétiens qui croient dans le mystère de la mort et de la résurrection de Jésus”, a-t-il dit. “Le Fils de Dieu est venu rassembler tous les hommes et non les diviser. La Pentecôte et aussi un rassemblement des hommes, qui sont appelés à vivre en communauté et non dans un monde où règne l’orgueil, la division, la haine et qui débouche inexorablement sur l’individualisme à outrance.Elle donne une forme de communion pour accueillir de nouveau le don de l’Esprit Saint à l’église qui à travers elle, est aussi le don à l’humanité toute entière”, a ajouté le prêtre.
L’aumônier du Mouvement renouveau charismatique a dit que recevoir l’Esprit-Saint, c’est une nécessité pour l’homme, car il lui fait prendre une bonne orientation dans sa vie terrestre, le bon chemin qui mène à Dieu.
L’Esprit-Saint permet à l’homme de se donner une nouvelle conversion, de retrouver ses repères, de se détacher du monde matériel, d’être moins égoïste, de partager et d’être plus proche les uns des autres.
Le père Henri Arthé a invité les fidèles à avoir une formation de l’Evangile qui permet d’être en communion avec Dieu, de porter la Bonne Nouvelle afin qu’il y ait une véritable union au sein de l’église pour vivre avec l’Esprit-Saint, car la prière ne suffit pas. La foi n’est pas une affaire d’affinité entre les hommes.
Le prêtre a conclu son message en disant que cette fête de la Pentecôte transforme tout un chacun d’être à la disposition de l’église, d’être un missionnaire, de porter la Parole de Dieu dans leur quartier, car ils pourront faire entendre cette nouvelle évangile de la Miséricorde mieux, que les prêtres de leurs paroisses respectifs.