La grande nuit du pèlerinage annuel au tombeau du Père Laval débutera demain. Le comité organisateur s’attend à accueillir une foule beaucoup plus conséquente que lors des années précédentes, étant donné que l’événement tombe en fin de semaine. Selon leurs estimations, dévoilées lors d’une conférence de presse hier, plus de 150 000 Mauriciens devraient converger vers l’église de Ste-Croix tout au long de ce week-end de pèlerinage ayant pour thème « Per Laval, dir Zezi ouver mo lizie ».
Cette année, le diocèse de Port-Louis célèbre le 153e anniversaire de la mort de celui que les Mauriciens surnomment « l’apôtre de l’île Maurice et l’apôtre de l’unité ». Le pèlerinage au tombeau du Bienheureux Père Laval rassemble chaque année environ 125 000 personnes de toutes les régions du pays dans la nuit du 8 septembre et durant la journée du 9. Le comité organisateur du pèlerinage 2017 veut « rassembler davantage les Mauriciens de toutes cultures de toutes religions ».
Le père André Sunassee, responsable du Centre Père Laval, insiste sur le caractère unificateur de ce rendez-vous. « Le Père Laval a une influence extraordinaire sur les Mauriciens. En dehors du pèlerinage il y a chaque jour 800 à 1 000 personnes de toutes cultures et religions qui viennent se recueillir au caveau pour lui confier tous leurs soucis. Nous portons tous dans notre coeur l’unité et l’harmonie du pays. Durant ce pèlerinage renforçons l’arc-en-ciel mauricien autour du Père Laval », dit-il. Depuis octobre de l’année dernière, il remplace le père Bernard Hym en tant que responsable du pèlerinage.
Le père Sunassee et ses proches collaborateurs se préparent à accueillir une « foule conséquente » demain soir et pendant ce week-end. Ils assurent que toutes les dispositions ont été prises pour que ce pèlerinage se déroule en toute sécurité et dans le recueillement. « Outre l’effectif de la police, nous avons mis en place une équipe de 250 personnes dédiées uniquement à l’aspect sécurité et service d’ordre. Il n’y aura pas de bousculade pour entrer dans le caveau et tout a été mis en place pour favoriser un climat propice pour l’accueil des pèlerins », indique Steeve Chan-Chu, responsable du Service sécurité et ordre. Soulignons que le “peak time” pour l’arrivée des pèlerins se situe généralement entre 19 heures le 8 septembre et 1 heure le lendemain.
Le père Sunassee s’est appesanti aussi sur l’aspect spirituel de ce pèlerinage. « Tout pèlerinage est une démarche de foi et représente une occasion pour une rencontre profonde avec Dieu. Un pèlerinage invite aussi à entrer dans une démarche de conversion personnelle ou collective. Depuis cinq ans nous mettons l’accent sur une animation spirituelle à l’intérieur du caveau pour accompagner les pèlerins dans ce temps de prière et de recueillement ». Le thème choisi (« Per Laval, dir Zezi ouver mo lizie ») invite les Mauriciens « à s’intéresser à ce qui se passe autour d’eux et dans le pays », selon le responsable du pèlerinage.
Le pèlerinage 2017 débutera par la première messe prévue à 18 heures à l’intérieur de l’église à Ste-Croix. Par la suite, neuf messes seront dites jusqu’à samedi après-midi à intervalle de deux heures selon les horaires suivants : demain à 20 h 30 et à 23 h 00, et samedi à 6 h 00, 8 h 00, 10 h 00, 12 h 00, 14 h 00, 16 h 00, 18 h 00. La traditionnelle messe de 20 h 30, demain, sera retransmise en direct à la télévision comme chaque année et sera présidée par le cardinal Piat.