L’homélie du Pape François à la messe de lundi à Marie-ReineDe-La-Paix est le moment le plus attendu des Mauriciens et des autres peuples des îles de l’océan indien et on vous a confié la tâche de traduire les propos du pape ; comment qualifieriez-vous cette responsabilité et dans quelle langue le ferez-vous ?

Je suis très touché d’avoir été appelé par le cardinal Piat à assurer cette traduction de l’italien au français. Le pape parlera en italien et je traduirai en français. J’aurais souhaité aussi traduire quelques phrases en kreol tout en gardant en tête que nous sommes relayés en direct par tout un réseau de télévisions francophones.

Quelles sont les qualités et les compétences spécifiques requises pour assurer la traduction des interventions du pape ? Y aurait-il un aspect particulier auquel vous devriez accorder plus d’attention?

J’ai été appelé à faire cette traduction sans doute aussi parce que j’ai été formé spécialement pour les traductions en simultané alors que j’étais étudiant à Rome dans les années 1960. Quand le pape Paul VI convoqua le premier Synode des Evêques au Vatican en 1965 il a souhaité que les débats se fassent dans les langues vivantes et non pas en latin comme ce fut le cas au Concile. C’est ainsi qu’ayant reçu une formation spécialisée j’ai ensuite participé comme traducteur dans des réunions internationales au Vatican d’une manière régulière. J’ai beaucoup travaillé pour la Commission Pontificale pour la famille, pour les réunions de la Commission Justice et Paix et aussi comme traducteur pour les Œuvres Pontificales et Missionnaires. Je devrais rester très concentré pour rester le plus fidèle possible au sens des paroles du pape.

Est-ce que vous n’avez pas déjà obtenu une copie du sermon ?

D’habitude les interventions du pape sont transmises à l’avance dans les pays qu’il doit visiter sous embargo à respecter absolument. J’aurai certainement l’occasion de préparer la traduction en avance car ce serait prendre beaucoup de risques que de se fi er à la spontanéité dans un domaine aussi important.

Et si le pape sortait de son intervention programmée ce jour-là ?

Tout orateur, quel qu’il soit, a le droit d’improviser. Pour ma part, je ferai de mon mieux pour bien le traduire.

A-t-on eu besoin d’un traducteur lors du sermon de Jean-Paul II en 1989 ?

Non parce que le pape Jean Paul II s’exprimait couramment en français et en anglais.

Quelles sont vos attentes par rapport à cette célébration au monument Marie-Reine-DeLa-Paix particulièrement en ce qu’il s’agit de l’homélie du Pape ?

Nous attendons du pape qu’il nous « conforte dans la foi » puisque c’est son rôle en tant que successeur de Pierre. Je souhaite aussi qu’il nous encourage à cimenter l’harmonie et la paix sociale en développant encore plus le dialogue entre les religions et les cultures. Puisque les petites îles à travers le monde sont les plus exposées au changement climatique, cela ne m’étonnerait pas que le pape nous interpelle et nous invite à nous engager pour respecter la Planète Terre qui est notre « maison commune ». Puisque les jeunes sont l’avenir de l’église et du pays il aura sûrement un mot spécial pour notre jeunesse.