“Malgré la saturation du marché, nous avons pu maintenir le cap et réaliser des profits record”, dit Sherry Singh, CEO de cette compagnie privée dont l’actionnaire majoritaire est l’État. Si les profits avaient pris la courbe descendante depuis certaines années, il fait ressortir que des actions ont dû être prises pour redresser la barre afin de stabiliser le niveau de profits. Ceux de 2016 indiquent une hausse de 1,63% par rapport à 2015. De plus, le taux d’investissements a également augmenté afin de maintenir les profits. Les raisons principales qui ont contribué à gonfler les profits, selon le CEO, est la fibre, les données mobiles et la baisse de prix de 70% du secteur de l’ICT /BPO
Parmi les accomplissements de 2016, la mise sur pied d’une équipe dédiée à l’innovation dont “les résultats ont été très probants dès le début.” En ce sens, il cite le lancement de la plate-forme E-Services. Ce projet sera également étendu aux municipalités cette année. L’application Traffic Watch développée par cette équipe, selon Sherry Singh, a également été un succès. Toutefois, il laisse entendre que ce type de service a un coût. Il ajoute que “Mauritius Telecom est ouvert à toutes les suggestions pour que les caméras puissent être étendues dans d’autres parties du pays.”
Le réseau fibre (Fibre To The Home) demeure une des priorités de Mauritius Telecom dont l’objectif est d’y connecter toute l’île en 2017, comme précédemment annoncé par la compagnie. Selon Sherry Singh, MT a déployé les grands moyens pour y arriver. Les chiffres qu’il avance démontrent que 251 000 maisons peuvent être connectées à la fibre, contre 6 000  en 2011. “Nous avons 30% de notre infrastructure à terminer. Une fois qu’elle est finie, nous allons stabiliser le réseau pour le rendre optimal”, dit-il. Le réseau fibre, selon le CEO, a réduit le nombre de plaintes que recevait le centre d’appels de MT. Le taux de plaintes sur le réseau cuivre était de 20% contre 5% maintenant.
Pour 2017, la priorité de MT est le service à ses clients avec l’Internet en premier et le centre d’appels, ensuite. Selon le CEO, un accent particulier est mis sur ce département pour que le service soit rapide et efficient. Autre priorité: le câble sous-marin. “Ce câble est important car il nous faudra plus de capacité dans les jours à venir. Aujourd’hui, nous dépendons du SAFE et de LION. Il nous faut un autre câble pour plus de capacité et pour les redundancy services.” Le Mobile Financial Services sera aussi une priorité de MT. Plus de valeur sera créée pour les clients afin d’être plus efficient.
La stratégie de 2017 au niveau de l’investissement sera l’Afrique. Après avoir vendu Telecom Vanuatu à Rs 700 millions l’an dernier après son achat en 2011, Sherry Singh soutient que des efforts ont été déployés car l’entreprise enregistrait des pertes. “Nous avons mis en place une équipe et nous considérons quelques opportunités sur le continent africain.
Concernant le Free Wi-Fi de MT, 10,000 personnes sont connectées par jour. Par ailleurs, l’entreprise apportera des changements sur 30 sites car le lieu n’est pas approprié. 200 autres points Wi-Fi seront aussi lancés cette année. Au sujet des taxes de MT payées à l’État, la somme s’élève à Rs 1,4 milliard.