Photo Archives

C’est officiel ! Les marchands ambulants de la capitale seront relogés, pour une période de deux ans, sur un terrain situé en face de la station-service, rue Labourdonnais.

Toutefois, suite à une requête faite au Premier ministre par le biais d’une lettre, ils seront autorisés à travailler à rue Decaen jusqu’à fin décembre, en raison de l’approche de la période festive. Il y a deux semaines, les membres de la Street Vendors’ Association (SVA) ont adressé une lettre au Premier ministre, Pravind Jugnauth, lui faisant part de leur crainte par rapport à leur relogement temporaire.

Dans la même foulée, la SVA a demandé au Premier ministre de les autoriser à opérer sur la rue Decaen jusqu’à fin décembre puisque c’est la période où ils arrivent à réaliser plus de ventes. « Les trois derniers mois de l’année sont très rentables pour les marchands ambulants. Si nous devons bouger en cette période, nous risquons d’encourir de grosses pertes. D’où la raison pour laquelle nous avons demandé au chef du gouvernement de prendre en considération notre situation », a expliqué Hydar Ryman de la SVA.

Selon ce dernier, il a reçu un appel d’un haut cadre du Bureau du Premier ministre la semaine dernière, l’informant que Pravind Jugnauth avait pris note de leur demande. Il devait aussi informer les marchands ambulants que le Premier ministre avait demandé à la ministre Fazila Jeewa-Daureeawoo d’organiser une réunion à ce sujet. « En effet, la ministre nous a convoqués dans son bureau en fin de semaine pour nous annoncer la décision du Premier ministre de nous autoriser à travailler à rue Decaen pour la période festive, soit jusqu’à fin décembre 2018. Nous avons été autorisés à opérer à la gare Victoria alors que les travaux seront entamés dans le cadre du projet Urban Terminal. Puis, dès janvier 2019, nous allons devoir quitter Decaen. Nous tenons à remercier le Premier ministre pour cette décision et nous promettons de travailler en toute tranquillité, sans perturber les travaux à la gare Victoria », a soutenu Hydar Ryman.

Par ailleurs, lors de la réunion, Fazila Jeewa- Daureeawoo a annoncé « officiellement » aux marchands ambulants que son ministère avait avalisé le choix d’un site pour leur relogement temporaire. « Nos informations se sont avérées. La ministre nous a informés que dès janvier 2019, les quelque 500 marchands de Decaen auront à évacuer la gare Victoria pour aller s’installer sur un terrain à la rue Labourdonnais. Nous n’avons pas caché notre mécontentement face à cette décision. Nous sommes très déçus car ce n’est pas un endroit commercial où nous pourrons opérer », se plaint le président de la SVA.

La décision a été communiquée à tous les marchands concernés, qui ne pas cachent pas leur colère. Toutefois, ils se réjouissent que le gouvernement les ait autorisés à opérer à Decaen jusqu’à fin décembre. « C’est une première victoire », concluent-ils.