Pour améliorer le trafic dans cette partie de Port-Louis, des automobilistes avertis suggèrent une révision du parcours des auto-écoles dans le centre-ville. Non pas une délocalisation totale à ce stade, car le centre-ville demeure un site stratégique pour passer son permis et maîtriser les aléas de la route. Mais une délocalisation partielle des apprentis conducteurs, qui pourraient être divisés en deux catégories.

La première, celle des apprentis conducteurs sans aucune expérience et maîtrise du véhicule, et la seconde, celle des apprentis conducteurs qui auraient maîtrisé le véhicule et commencent à savoir réagir dans le trafic. La première catégorie devrait ainsi apprendre à conduire plus loin, dans un lieu moins dense de la capitale, au niveau du Champ de Mars, par exemple.

Et la seconde, après avoir bien appris la maîtrise d’un véhicule, roulerait dans le centre-ville, dans les rues où s’effectuent les tests de conduite. Il reviendrait aux moniteurs d’auto-écoles de gérer cette catégorisation de leurs élèves. Les voitures faisant fi de l’éventuel règlement et bloquant le trafic devant être sanctionnées par la police aux frais des propriétaires. À bon entendeur…