La nouvelle Perodua Myvi 1,3 litre a été lancée jeudi à l’hotel Intercontinental (Balaclava) en présence du vice-Premier ministre Rashid Beebeejaun et de Datuk Rashid Salleh, managing director de la marque malaisienne.
Depuis janvier 1997, date à laquelle Raouf Dusmohamud & Co Ltd a négocié un partenariat stratégique avec la maison mère de Perodua, plus de 1 100 unités de la marque ont été importées et écoulées, ce qui correspond à une moyenne de 80 véhicules par an ; à l’exception de cette année, où les ventes ont été boostées, les chiffres devant, selon les prévisions, se situer à 140 voitures fin 2011. Prochain objectif : atteindre les 200 unités l’an prochain. Un chiffre jugé « réalisable » dans la mesure où la venue de la nouvelle Perodua Myvi 1300cc devrait provoquer l’engouement du public.
Le concessionnaire et distributeur officiel de la marque à Maurice explique les raisons de l’introduction de ce modèle, de même que ses objectifs : « 1300 cc car segment being the main share of the car market in Mauritius, the Myvi will appeal to a wide range of customers. The amount of features offered is so vast that it will be appreciated by both the young and the older generation of buyers. »
La principale cible commerciale sera en effet les citadins, lesquels affichent de plus en plus leur préférence pour les petits véhicules, ceux-ci étant plus pratiques pour circuler en ville. « Avec des routes étroites, et le plus souvent embouteillées, les gens veulent d’une voiture qui soit à la fois sûre, confortable et facile à se garer. Des qualités que possède la nouvelle Perodua Myvi », soutient le concessionnaire. À ce titre, ceux désirant acheter un premier véhicule ainsi que les familles voulant investir dans une seconde voiture sont parmi les principaux concernés.
Pour l’heure, 15 Perodua Myvi ont déjà été vendues sur les 22 unités importées. Quant au prix, il est de Rs 575 000, assurance non comprise.