Peroomal Veeren

Le droit de pratiquer des activités physiques dans le centre établi. Pouvoir assister à des sessions de prières et accéder au temple. Obtenir un menu diététique spécial, étant diabétique. Mais aussi pouvoir entamer des études et contacter ses proches.

Telles sont les demandes faites par Peroomal Veeren, le caïd arrêté pour trafic de drogue, qui se plaint de ses conditions d’incarcération.

Détenu à la prison de La Bastille, il reproche au Commissaire des prisons, Vinod Appadoo, de ne pas respecter son engagement en ne lui accordant pas les facilités offertes aux autres prisonniers. Ce qui, dit-il, le prive « de mes droits fondamentaux ». 

Une demande pour le respect de ses droits a été logée à la Cour suprême. L’affaire sera appelée ce lundi devant le Chef juge Keshoe Parsad Matadeen. Un affidavit devrait être rédigé en ce sens par les hommes de loi de Peroumal Veeren.