L’ancien président de la République Cassam Uteem a été élu à la présidence d’ATD Quart-Monde, organisation internationale luttant pour faire reculer la pauvreté dans le monde. Après avoir été nommé envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies pour les élections générales au Burundi, il devra assumer à partir du 1er janvier prochain ses nouvelles fonctions au sein d’ATD Quart-Monde, avec pour adjointe Janet Nelson, une ancienne fonctionnaire internationale de l’UNICEF.
Cassam Uteem, dont l’engagement dans la lutte contre la grande pauvreté ne connaît pas de frontières, est associé aux activités d’ATD-Quart-Monde depuis une vingtaine d’années. Dans un communiqué confirmant sa nomination, il est présenté comme « le premier chef d’État à défendre la reconnaissance de la Journée du refus de la Misère comme Journée internationale auprès de l’ONU. Une longue amitié avec ATD Quart-Monde est née de son engagement contre la pauvreté. »
Interrogé par Le Mauricien, l’ancien président de la République nous déclare sa fierté. « ATD Quart-Monde m’a élu en tant que président. C’est un grand honneur pour moi et pour le pays de se retrouver à la tête d’une organisation luttant contre la grande pauvreté dans le monde ». Reprenant des extraits d’une communication qu’il a adressée aux responsables de l’ATD Quart-Monde, il ajoute : « Je ne voudrais pas me dérober à ce que je considère être un “devoir sacré” — celui de faire avancer plus loin et plus vite, si possible, les objectifs du Mouvement, notamment ceux de faire reculer la pauvreté et respecter la dignité et les droits humains des pauvres à travers le monde. »
Cassam Uteem succède à Nina Lim Yuson, qui a présidé aux destinées d’ATD Quart-Monde depuis 2006. « Je compte poursuivre les efforts déjà engagés pour placer des familles en situation d’extrême pauvreté au centre des préoccupations des États et des organisations internationales afin que les objectifs du millénaire et les nouveaux objectifs qui entreront en vigueur en 2015 visent à abolir l’extrême pauvreté et subséquemment la pauvreté de la surface de la Terre ». Il ne prévoit pas de grands changements dans les orientations, car « je suivrai la ligne tracée par mes prédécesseurs ».
Le Mouvement ATD Quart-Monde, organisation non gouvernementale sans affiliation religieuse ou politique fondée en 1957 par Joseph Wresinski, opère dans une trentaine de pays en Afrique, en Amérique du Nord et du Sud, dans l’océan Indien, en Asie et en Europe. Cette ONG lutte pour les Droits de l’homme, avec l’objectif de garantir l’accès des plus pauvres à l’exercice de leurs droits et d’avancer vers l’éradication de l’extrême pauvreté. Le site web affirme qu’« ATD Quart-Monde développe des projets sur le terrain avec des personnes qui vivent en situation de pauvreté, travaille pour sensibiliser l’opinion des citoyens et obtenir des changements politiques, et promeut le dialogue et la coopération ente les différents acteurs sociaux ».
Deux principes majeurs guident l’action d’ATD Quart-Monde : penser et agir avec les personnes en situation de grande pauvreté, ce qui permet d’établir ensemble les conditions d’une véritable participation, et ne laisser personne de côté.