La police a eu fort à faire pour maîtriser un maçon âgé de 30 ans qui voulait incendier la maison de son ex-compagne, âgée de 28 ans.

L’incident s’est produit dimanche matin à la cité NHDC de Petit-Bel-Air, où le suspect a eu une vive altercation avec son ancienne petite amie alors qu’il était venu récupérer ses vêtements. Le comportement du suspect étant devenu violent, la victime avait sollicité l’aide de la police de Mahébourg. Mais l’individu n’a pas apprécié que des policiers interviennent dans une dispute conjugale et a lancé à la victime : « To’nn telefon lapolis, si gard pran mwa ale zordi-la, mo pou met enn mark lor to figir. Plis mo pou met dife dan to lakaz. »

Trois constables ont répondu à l’appel de la jeune femme et ils sont tombés sur un homme excité dans la rue qui les insultait. Cette scène s’est déroulée devant des membres du public. Le suspect a même menacé de s’en prendre physiquement aux policiers en utilisant son casque intégral comme arme. Ces derniers lui ont fait comprendre qu’il risquait d’être arrêté pour “Rogue and Vagabond”, ce qui est arrivé peu après.

Mais les officiers ont dû faire preuve d’un certain degré de force pour mettre à terre le suspect et lui passer les menottes. De ce fait, le trentenaire a été légèrement blessé au dos et aux mains. Dans un premier temps, le suspect a passé la nuit au poste de police de Bel-Ombre avant d’être traduit au tribunal de Mahébourg.