Christopher Fok Kow et le Namibien Schalk Van Schalkwyk, fi nalistes du double hommes

Christopher Fok Kow, l’unique rescapé mauricien dans le tournoi ITF U18 Petit Camp Open Grade 4, a validé son billet pour la finale du double aux côtés du Namibien Van Schalkwyk. Ce duo s’est offert la paire composée du Philippin Jose Antonio Tria et du Malaisien Darrshan Suresh en demi-finale hier sur le score de 2-0 (6-3, 6-1). Il affronte aujourd’hui le tandem polonais Gabriel Bilinski-Piotr Pawlak, dominateur hier de Charl Morgan (Afr. du Sud)-Sebastian Nothhaft (Hkg) 2-1 (7-5, 5-7).

« Avec mon coéquipier, une complicité a vite été créée. En simple, je n’ai pas atteint les objectifs que je me suis fixés dès le début. Donc, en double, j’essaie de mieux faire. Contrairement à mes matches en simple, je suis plus décontracté et avec Schalk, le jeu devient plus facile à développer », nous a déclaré Christopher Fok Kow à peine sa qualification acquise hier.

En demi-finales des simples hier, les têtes de série masculine et féminine n’ont pas tremblé et se sont imposées. Chez les garçons, l’Indien Mann Shah (tête de série n°1) a sorti le Namibien Schalk Van Schalkwyk sur le score de 2-0 (6-3, 6-2), tandis que le Sud-Africain, classé 223e mondiale et tête de série n°2, a écarté de son chemin du Hong-Kongais Sebastian Nothhaft 6-1 et 6-3.

Au niveau des filles, malgré une blessure en demis face à la Sud-Africaine Maretha Burger, l’Indienne Tanisha Kashyap (tête de série n°2) s’est imposée en trois sets (6-2, 4-6 et 6-2). Tout comme la Polonaise Weronika Baszak, classée 114e mondiale. Baszak a battu en demi-finale la Malgache Narindra Corrine Ranaivo sur le score de 2-0 (6-0, 6-0).

En double féminin, Baszak et Kashyap affrontent la paire sud-africaine Maretha Burger-Naledi Manyube pour le titre. Si les deux têtes de série ont battu Skia Kung (Tai) et Rufaro Magarira (Zim) 2-0 (6-0 et 6-3), les Sud-Africaines ont, elles, maîtrisé les Danoises Amanda Rohde et Nikoline Gullacksen 2-0 (6-3, 7 (4)-6).