Showkutally Soodhun, président du MSM et candidat dans la circonscription No 15 de la Caverne/Phoenix, a appelé ses partisans à « donn enn coup de main pou barre dictature, barre coup d’État », lors d’une réunion à Petit-Camp hier soir. Accompagné par ses deux collistiers, Eddy Boissezon et Tulsiraj Benydin, il a demandé à l’assistance, en évoquant les 14 ans de Navin Ramgoolam passés comme Premier ministre, « kot pena enn dimoun capav dir so lavi inn ameliore ? ».
« Azordi dimoune pe bizin kokin pou tire ration. Mo cone dokter somer pe travay dan store Winners pa eé gagn travay. Zenn tifi pe bizin vann lekor pou zoinn lede bout. Azordi ena preski 70 000 somer dans pays et mazorite zeness. Ena crimes, viol. Kisanla pe pourrit sa societe la ? » a lancé Showkutally Soodhun, faisant référence à l’actuel gouvernement, devant ses partisans à Petit-Camp hier soir. Il n’a pas manqué de s’en prendre également à Paul Bérenger,  « kine trahir SAJ, trahir militants et ki aster pe reve zour li vinn Premier minis », selon lui. Il dit déplorer le fait que Navin Ramgoolam ne pense « qu’à ses intérêts personnels ».
« Laeropor, Ramgoolam pe arranz enn garaz pou fer met enn jet prive. Enn cout sorti fer Rs 5 M. Zordi pe fer dimoune vinn misere avec hedging laeropor, stimulus package, projet Jin Fei, Caudan bridge… Rs 50 milliards roupies inn zete, soit la moitie bidze Moris. Rs 2 milliard inn mette dan housing, enn sous pann depense », fustige-t-il. Le président du MSM est aussi revenu sur une des mesures phares avancées par l’Alliance Lepep : la pension de vieillesse à Rs 5 000. « Rs 800 par zour pe depense lor prisonniers. Pensionnaire pe gagne Rs 100 par zour. Bizin donne bann personnes ages zot du. » Et d’exhorter ses partisans à « faire le bon choix ».
Eddy Boissezon à, quant à lui, rappelé à l’assistance le choix imminent qui s’impose de choisir entre une IIe République et celle en vigueur. « Sa eleksion la li ossi important ki election pou independans », affirme-t-il. Il n’a pas manqué de critiquer à son tour le projet de l’alliance PTr-MMM. « Nou pou ena ene super-Presidan ek enn Premie minis pena pouvoir. Presidan so mandat pou 7 ans et tou seki li fer, ou pa capav poursuiv li. Li pena pou reponn devan la lwa. » Il a par ailleurs déploré le fait que plusieurs familles aient dû manifester « car elles n’avaient pas d’eau pour célébrer Divali comme il se doit ». Il a d’autre part insisté sur quelques mesures avancées par l’Alliance Lepep, à l’instar du fait que la police puisse se syndiquer, revoir le permis à point et proposer des zones Wi-fi dans tous les coins du pays.
Le syndicaliste Tulsiraj Benydin s’est, lui, appesanti sur « la politique nationale de l’emploi pou ki tou dimounn ressi gagn enn travay ». Il a de plus réclamé que le salaire minimal soit applicable dans les secteurs publics et privés. «  Sa 12 mezir la, 12 premiers goal pe mette lor PTr-MMM. Li 12 points prioritaires ki pou realise dan 3 mois », affirme-t-il.