Photo illustration

Le Comité 13 Octobre, une nouvelle organisation citoyenne qui s’est fixé, entre autres objectifs, de sensibiliser la population autour du renouvellement et du rajeunissement de la classe politique en vue des prochaines élections, s’active sur le terrain. A ce jour, le comité a animé une dizaine de rencontres de réflexion également réparties dans des quartiers urbains et ruraux, à l’instar d’Albion, Chebel, Richelieu, Pointe-aux-Sables et Goodlands. Par ailleurs, le Comité recueille actuellement un millier de signatures de citoyens et citoyennes dans une pétition qui sera ensuite envoyée au Premier ministre.

Toutefois, loin d’être de nature politique, la pétition préconisera qu’un SMS soit envoyé à toute personne possédant un téléphone portable pour l’avertir de l’imminence d’un danger d’ordre climatique du genre inondations subites (flash floods). « Maurice, en particulier, est de plus en plus sujet à des microclimats et à n’importe quel moment, peut-on constater ces jours-ci même, pluies diluviennes et orages violents peuvent sévir dans des endroits précis, alors qu’ailleurs il fait beau temps, et ces phénomènes subits peuvent causer morts d’hommes et de gros dégâts matériels dans des poches défavorisées. Ce n’est pas une idée incongrue qu’un système d’alerte est nécessaire pour prévenir le citoyen contre ce type de danger et le SMS est tout indiqué. Ce serait plus efficace que la radio », soutient un des membres du Comité.

La démarche est novatrice et on peut parier que, dans le contexte électoral, le gouvernement ne va certainement pas attendre que le Comité 13 octobre réunisse son millier de signatures pour lui couper l’herbe sous les pieds. Mais, même si les autorités l’appliquent, l’honnêteté exigera que ce qui appartient à César lui sera rendu.