Douze pétitions électorales ont été appelées en Cour suprême devant le chef juge Eddy Balancy. A l’appel de celle du candidat déchu du Reform Party au No 19, représenté par Me Roshi Badhain, Me Ravind Chetty, qui représente Ivan Collendavelloo, a fait une demande pour que cette affaire soit entendue en même temps que la pétition de la candidate du MMM Jenny Adebiro.

Me Badhain devait objecter, soutenant que ces deux cas « ne sont pas similaires » et devront être traités différemment en Cour.

Dans les différentes pétitions appelées en Cour, les conseils légaux des candidats élus sont revenus sur leur motion pour le rejet des contestations. Une éventuelle violation des articles 3 et 6 de la National Assembly Act soit “Immunity from legal proceedings” et “Contempt of National Assembly”, jouant ainsi la carte de l’immunité parlementaire, a été avancée à cet effet.

Les autres défendeurs dans cette affaire, dont l’Electoral Commissioner et l’Electoral Supervisory Commission, ont demandé de plus amples détails sur la pétition.
Les pétitions ont été renviyées au 27 janvier en Cour suprême.