L’ACIM a soumis une requête au Petroleum Pricing Committee en faveur d’une baisse de prix des produits pétroliers, a annoncé Jayen Chellum au Mauricien. Le Petroleum Pricing Committee (PPC) doit se pencher aujourd’hui sur les prix des produits pétroliers.
Selon Jayen Chellum, en mars 2013 quand le Petroleum Pricing Committee avait pris la décision d’augmenter le prix de l’essence et du diesel, les raisons avancées par la STC étaient que les prévisions du prix de produits pétroliers sur le marché international s’orientaient vers la hausse. Or, précise-t-il, l’ACIM avait démontré qu’en fait d’après les prévisions du FMI et de l’International Energy Agency (IEA), instance internationale traitant des matières énergétiques, le prix des produits pétroliers allait accuser une baisse. De mars 2013 à ce jour, le prix de l’essence n’avait atteint 1,073 US $ la tonne métrique sur le marché international qu’une seule fois entre le mois d’août et septembre. « L’augmentation de mars 2013 était artificielle et injuste », soutient M. Chellum. « L’on se demande si les ajustements de palier ne sont pas faits pour ne pas dépasser les 4% de fluctuations de prix nécessaires, d’après la loi, afin de ne pas apporter des ajustements de prix », observe M. Chellum.
Le secrétaire de l’ACIM estime que les prévisions actuelles travaillées sur les six mois à venir démontrent une légère baisse de prix jusqu’à février 2015 d’après le US Energy Information Administration (EIA). De plus, le taux de change actuel du dollar est plus favorable. « En mars 2013 le taux de change du dollar par rapport à la roupie mauricienne était de 31.1716. Toutefois, le taux actuel est de 30.9291. Ceci démontre clairement que le taux de change actuel est en faveur de la roupie mauricienne avec un dollar plus faible par rapport à mars 2013 », affirme-t-il.
Concernant le prix du diesel, Jayen Chellum considère qu’en se basant sur la graphique de la STC retravaillée par l’ACIM, le prix de la référence internationale démontre clairement que la baisse pour le prix du diesel par rapport au pallier choisi en mars 2013 a été plus conséquente. « Alors que le prix choisi en mars 2013 était de 131.25 U. S $ le baril, le prix depuis sur le marché international a dégringolé pour arriver jusqu’à 107 US $ en avril 2013. Par la suite, la moyenne a été de 120 US$ », souligne-t-il.
M.Chellum estime que les prévisions pour les six mois à venir à compter d’août 2014 jusqu’à février 2015 démontrent une légère baisse pour les six mois à venir. « Après les hausses artificielles et injustes de prix des produits pétroliers que les consommateurs ont subies depuis mars 2013, il est un devoir incontournable vis-à-vis de la population d’ajuster le prix de l’essence aussi bien que celui du diesel », insiste le porte-parole de l’ACIM.