La nuit a été particulièrement agitée pour les habitants du Sud dont les maisons se trouvent en bordure de mer. Ils n’ont pas fermé l’oeil craignant le danger des raz-de-marée et particulièrement l’ampleur et la force des vagues. Résultat : des murs de gabion ont cédé à Rivière-des-Galets durant la nuit et des cours inondées peu après le déferlement d’un important raz-de-marée vers 22 h 30. À Macondé, près du pont, le parapet en bordure de route a été sérieusement endommagé par la force de ces vagues associées à ce phénomène de houles australes.
« La mer-la ti move depi 8 hr a swar (NdlR : hier soir). Bann vague-la pa finn arete grossi et ce ver 10 h30 kinn finn gagne pli gro vague-la. Li finn traverse gabion ek nou miraye », témoigne Jean-Claude Mangue, 54 ans habitant La Gaulette à 20 mètres de la plage. « Nou ti penser ki ziss tsunami ti capav traverse sa gabion-la me sa lexperience a swar la finn montrer nou ki enn ra de maré kapav ossi depasse li. Nou pa en sekirite ditou. Noun pass la nuit dans langwoiss ek nou pann dormi », poursuit notre interlocuteur le regard empreint d’inquiétude face à la menace d’autres vagues.
Jay Goolhgur, un pêcheur de Rivière-des-Galets indique que « Delo inn rentre dans la cour ek dans la cuisinn. Mo ti la cuisinn hier swar. Bolfamm ti pe kui kan inn tann sa tapaz sa vague la inn vini, inn bizin kitt four alime ek carri lor dife. Finn bizin galoupe ziska lor sime. En plis ti dans nwar, noun finn gagne mari per, nounn panike ».
Un prévisionniste de la station météorologique de Vacoas affirme que la hauteur des vagues enregistrées dans le lagon par les wave riders sont en moyenne de deux mètres et qu’en dehors des récifs, celles-ci font trois mètres en moyenne. Dans les régions du nord et du nord-ouest, des houles ont également été observées en dehors des lagons, affirme le prévisionniste.
À partir d’hier après-midi, des déferlantes impressionnantes ont été constatées dans le sud de l’île. Si hier soir à Rivière-des-Galets, les habitants ont vu leurs cours et une partie de leur maison inondés, les murs de gabion ont été sujets à l’impact des vagues et se sont écroulés à vue d’oeil ce matin.
Plusieurs casiers de pêche ont cependant été endommagés par les fortes houles, mais fort heureusement, les embarcations des pêcheurs n’ont subi aucun dommage. À Pointe-aux-Roches, la jetée en bois de l’hôtel Shanti Maurice à été emportée par les déferlantes. En sortant de Baie-du-Cap à quelques mètres du pont de Macondé, le parapet en bordure de route a été sérieusement endommagé sur 20 mètres. Et sous la pression des vagues, les rochers de protection ont aussi cédé durant la nuit.
Différentes équipes mobilisées
Depuis très tôt ce matin, plus d’un se sont mobilisés pour déblayer le sable et autres détritus du lagon, déposés sur les routes côtières. À Macondé, les forces vives — une équipe de l’établissement sucrier de Bel-Ombre — sont intervenus pour notamment réparer le parapet, à proximité du pont. Les éléments de la Special Mobile Force (SMF) ont dû, tôt ce matin, réaliser un exercice de flushing sur la route menant vers le pont pour la rendre praticable. Même si la situation était retournée à la normale, il était conseillé aux automobilistes de faire preuve de prudence sur cette route, la chaussée étant glissante. À La Prairie, les pompiers étaient à pied d’oeuvre peu avant midi, pour désabler la route. Au niveau de la National Coast Guard (NCG) qui est sur le qui-vive, les équipes n’ont effectué aucune intervention jusqu’en début d’après-midi.
Cet épisode de houles australes a d’ailleurs attiré de nombreux curieux, depuis hier à Rivière-des-Galets. Nombre de pêcheurs n’ont pu se rendre en mer. Les habitants craignent de nouvelles séries de raz-de-marée, surtout en période de marées montantes. Ils qui guettent l’océan continuellement.
Risque de raz-de-marée : l’Est également concerné
La station météorologique de Vacoas a,dans la matinée, de nouveau mis en garde la population contre des risques de raz-de-marée aujourd’hui et tôt demain matin sur les plages de l’Ouest, du Sud et l’Est de l’île. « La mer reste forte avec des houles du sud. Elles atteindront environ 5 mètres en haute mer et déborderont sur les plages, surtout à l’heure des marées montantes », lisait-on dans le dernier communiqué spécial fortes houles, émis par la station Météo de Vacoas. Elle laissait entendre que les fortes houles devraients’atténuer graduellement à partir de demain. Le public est avisé de faire  preuve de grande prudence car la mer restera toujours agitée en raison de la présence d’un  anticyclone au sud de notre région. Toutefois, les sorties en mer sont strictement déconseillées ainsi que les promenades sur les plages de l’Ouest, de Sud et de l’Est de l’île.