L’heure du plus grand rendez-vous du calendrier hippique local est arrivée. À J-1, les conversations vont toujours bon train quant à l’éventuel vainqueur et, pour corser les pronostics, le tirage au sort des lignes est venu ajouter son petit grain de sel. La plupart des favoris se retrouvent à l’extérieur, sauf le dernier vainqueur, Captain’s Knock, qui part à la recherche d’un doublé.
Le cheval de l’écurie Rousset n’a pas couru depuis la 17e journée et n’a pas été aligné au-delà de 1600m cette année. Mais en bon entraîneur qu’il est, Gilbert Rousset a su doser l’entraînement de son protégé pour l’amener à son meilleur niveau au moment propice. S’il ne souffre pas d’un manque de compétition, Captain’s Knock, le tenant du trophée, devrait être présent à l’arrivée pour la troisième fois d’affilée (ndlr : battu de peu par Solar Symbol en 2009) et inscrire son nom pour la deuxième fois au palmarès de cette épreuve. Oui, le K. O. est possible. Un coup de deux pour émuler Lines Of Power (1988-89).
Mais rien n’est joué. Les adversaires ont des arguments à faire valoir, avec l’écurie Gujadhur en tête. Ramapatee Gujadhur a mis les bouchées doubles en alignant trois représentants. Une façon d’avoir toutes les cartes en main. Mais les plans de la casaque bleu électrique peuvent avoir été contrariés avec le 10, le 11 et le 7 comme numéros de corde d’Acuppa, de Senor Versace et de Solar Symbol respectivement. Seattle Ice n’est pas mieux loti avec une 11e ligne.
Il faudra toute la dextérité des cavaliers pour que leur monture respective obtienne le meilleur parcours, même si certains diront que la ligne n’a pas trop d’importance dans une épreuve de 2300m. Ce qui est quelque part intéressant, à moins que l’orgueil n’ait pris le dessus, rien n’a changé sur les premières indications concernant les montes après le tirage au sort des lignes.
Robbie Burke a maintenu son choix en faveur d’Acuppa, en dépit d’une mauvaise ligne. Par contre, il est quelque part probable que ce soit la ligne qui a tranché en faveur de la participation de Captain’s Knock au détriment d’Intercontinental.
Le palmarès 2011 des partants
Captain’s Knock ne compte que trois courses depuis le début de la saison. Il avait démarré sur une excellente note (1500m) avant de se faire nettement dominer lors d’une épreuve (1400m) qui avait été réduite à un sprint. Puis, il accrocha le premier accessit derrière son intouchable compagnon d’écurie Disa Leader dans The Barbé Cup, sur 1600m. Il est resté à l’écurie depuis cette 17e journée, son entraîneur préférant de pas l’aligner avec un poids de charge de 64 kg dans The Supertote Golden Trophy vu qu’il n’avait pas droit à une remise au poids. Il a depuis effectué plusieurs galops dont au moins deux sur le gazon.
La confiance est de mise du côté de son entourage, qui estime qu’il possède suffisamment de travail sous les sabots pour affronter cette dure épreuve. Toutefois, il faut souligner que travailler à l’entraînement, même si c’est sur l’herbe, ne peut être comparé à une participation dans une course. Mais la confiance reste de mise.
Last Regal a participé à deux courses chez nous (1600 et 1850m) — ce qui peut être considéré comme une progression régulière — mais ne s’est pas fait remarquer. Après cette dernière tentative, il a été dirigé vers le centre d’entraînement de Raj Ramdin à Pointe-aux-Sables pour se refaire une santé. Il en a profité pour prendre du poids, ce qui est une bonne chose. Il ne faut pas oublier qu’il est un des chevaux qui ont coûté le plus pour la présente saison. Ce qui veut sans doute dire qu’il est très estimé par son entourage. Il a, sur le papier, la distance dans les jambes et son entraîneur lui fera porter des oeillères, un harnachement avec lequel il a déjà gagné dans son pays d’origine.
Solar Symbol avait démarré sa campagne sur une fausse note avant de bien faire sur 1850m, mais c’était dans un champ de moindre valeur. Il confirma ses bonnes dispositions à sa sortie subséquente avant de terminer lamentablement sa dernière tentative sur 2200m. Espérons que c’était tout simplement un jour “sans” et qu’il retrouve ses automatismes car il ne faut pas oublier qu’il n’avait pas terminé loin du vainqueur de l’édition 2010 l’année dernière et avait même battu ce dernier l’année précédente.
Al’s Deputy a couru en trois occasions. On retiendra surtout sa performance (3e) derrière Intercontinental sur 1850m. Il avait déçu à sa sortie subséquente sur 2200m. Il pourrait avoir été desservi par un manque de rythme. La distance ne sera pas un problème pour lui car il a gagné sur 2400m en Afrique du Sud.
Hatt spécialement dépêché
Seattle Ice portera le flambeau de l’écurie Serge Henry, qui a dépêché Glen Hatt d’Afrique du Sud pour le piloter. Ce cheval s’est surtout fait remarquer vers la fin de 2010. S’il n’a pas encore gagné cette saison, on retiendra néanmoins deux très bonnes performances de sa part. Il avait terminé à une encolure de Captain’s Knock (1500m) et échoué à 1,20L d’Acuppa (2200m). Et là, il faut tenir en ligne de compte qu’il n’avait pas eu un parcours sans encombre. Sur cette course, il ne fait pas de doute que la distance est dans ses cordes. Toutefois, il reste à savoir s’il en sera de même lors d’une épreuve qui est rondement menée.
Just Banter est un bon compétiteur, mais à un certain niveau. Vainqueur d’une course de 2100m en C 2, il n’a pas eu le même rayonnement sans pour autant être surclassé. Il avait participé à la dernière édition de cette course, avec pour résultat une 7e place, à environ 5L du vainqueur.
Rudi Rocks tente l’exploit de démarrer sa campagne mauricienne en accrochant la plus prestigieuse des classiques. À défaut de courses chez nous, on remarquera que, s’il n’a pas gagné depuis 2009, il a régulièrement fait l’arrivée l’année dernière où il a été en compétition avec de bons chevaux. Il a aussi démontré qu’il est capable de bien faire sur sa fraîcheur, mais sa dernière course remonte à fin avril dernier. Ce qui fait plus de 4 mois !
La Foce est incontestablement le stayer du lot. Il a remporté une course de 1850m chez nous alors qu’il a été vainqueur sur 2500m et plus en Afrique du Sud. Curieusement, on retiendra de sa victoire qu’il avait fait la différence alors que l’épreuve avait été réduite à un sprint. Par contre, il a manqué de résistance quand il s’est retrouvé seul en tête.
Acuppa, lui, n’a cessé de grimper les échelons depuis qu’il a débuté sa carrière. À son avantage, il avait eu le privilège de bénéficier d’une réduction additionnelle par rapport à certains nouveaux. Débutant avec 47 comme valeur, il se retrouve à 64, soit une progression de 17 points, ce qui est énorme. La question est de savoir jusqu’où irait-il ? Il a gagné sur 2200m à sa dernière tentative mais cette épreuve n’a pas réellement démontré qu’on ne peut avoir un doute sur sa tenue.
Sports Factor essaiera de faire flotter haut les couleurs de Patrick Merven, qui a eu l’occasion de récolter les lauriers avec Home Style en 1993. Il a remporté ses deux dernières courses sur 1850 et 2100m. À bien voir, le parcours idéal pour lui aurait été un 2200m. Mais comme le départ est donné au début de la descente, les 100m additionnels ne devraient pas le déranger.
Le déroulement de la course
On remarquera d’emblée que Solar Symbol portera à nouveau des oeillères. C’est pour s’assurer que personne ne pourra tenter un coup tactique. Et là, on peut plus principalement penser à Sports Factor, le représentant de l’écurie Merven qui a montré sa préférence pour la position tête et corde. Puis, si on jette un coup d’oeil aux lignes au départ, on pourrait penser que Solar Symbol tentera d’étirer le peloton pour que ses deux compagnons d’écurie Acuppa et, à un degré moindre, Senor Versace puissent bien se placer.
Seattle Ice pourrait alors aussi en profiter pour bien se positionner. Il n’est pas exclu que La Foce opte pour la même tactique que Solar Symbol, avec sa bonne première ligne. Lui aussi dans le but de permettre à Seattle Ice de contourner le désavantage de sa mauvaise ligne.
Par contre, Captain’s Knock n’aura qu’à rester dans le sillage des chevaux de tête. Il pourrait même contraindre un de ses plus sérieux adversaires à rester en dehors. Ce n’est toutefois qu’une hypothèse et la course peut se dérouler autrement. Mais avec son numéro 4 à la corde, Captain’s Knock mérite la confiance. Pour les places, nous pensons plus particulièrement à Seattle Ice, Senor Versace et Acuppa.