La station météorologique de Vacoas a bouclé son rapport technique sur l’épisode Bejisa dans lequel il est évoqué la survenue de deux mini-tornades à Poudre d’Or et à Grand-Gaube lors du passage du cyclone tropical à l’ouest de Maurice. Ces phénomènes, qualifiés d’événements extrêmes, ont pu survenir quand les bandes pluvieuses de Bejisa ont touché le pays le matin du 2 janvier, conclut le rapport post-Bejisa.
Deux cas de mini-tornades ont été rapportés lors du passage du cyclone tropical Bejisa en début d’année à Poudre d’Or et à Grand-Gaube. Des arbres ont été déracinés, des pylônes électriques et une toiture de maison arrachés. Ceux qui ont vécu ce phénomène évoquent leur choc et traumatisme.
Les mini-tornades, des phénomènes très brefs, très localisés et impossibles à prévoir, se forment durant les cyclones et lorsqu’il fait très chaud. Le directeur de la station météorologique de Vacoas, Mamade Beebeejaun, s’est rendu à Poudre d’Or le 2 janvier, jour où une des mini-tornades a frappé ce village, pour constater les dégâts provoqués par le passage de la mini-tornade et pour recueillir les témoignages des habitants ayant vécu ce traumatisme. S’appuyant sur ces éléments, le directeur de la station météorologique, dans une déclaration au Mauricien, explique qu’il n’exclut pas la possibilité que ces phénomènes météo subites pourraient bien s’agir de mini-tornades.
Cependant, en l’absence d’enregistrement vidéos des mini-tornades pouvant constituer des preuves tangibles pour des observations scientifiques, la Météo se montre prudente et émet des réserves et ne préfère pas négliger les photos qui lui sont parvenues et les témoignages des habitants, décrivant le phénomène comme un entonnoir (funnel cloud) qui descendait du ciel en tourbillonnant et l’étendu des dégâts causés par ces phénomènes météorologiques. Dans le rapport technique rédigé après le passage de Bejisa, la station météorologique explique que ce genre de phénomène existe auprès de l’oeil et des bandes périphériques des cyclones. « Such a phenomenon exists near the eye and the peripheric cloud bands of tropical cyclones. The Meteorological Services based on the photographs received and the informations in the media as well as the witnesses of local residents is of opinion that a mini tornado may have occurred. It is likely that such an extreme weather could have occurred when the rain bands of Bejisa touched Mauritius on Thursday 02 January 2014 morning. »
Les mini-tornades à Maurice ne sont pas des événements météorologiques hors norme puisque dans le passé, plusieurs témoignages et récits ont fait état de la survenue de ces phénomènes. Beaucoup se rappelleront comment une grue qui servait à la construction du bâtiment de la SBM a été twisted durant le passage du cyclone Hollanda en février 1994 et s’est écrasé sur le toit d’un autre bâtiment, ce qui avait été associé aux effets d’une mini-tornade et récemment, soit en novembre dernier, dans les parages des gorges de la Rivière-Noire, une mini-tornade avait été observée par les officiers de la station météorologique basée à Plaisance. Le tourbillon a duré environ 10 minutes. Selon les explications du N° 1 de la station Météo, les chaleurs qui prévalaient à ce moment-là ont certainement contribué à la formation de ce genre de phénomène.
Les mini-tornades, rappelons-le, sont appelées à se multiplier et Maurice aura à faire face à ce type de phénomènes climatiques extrêmes, surtout pendant la haute saison estivale.