La réorganisation des actifs du groupe Rogers faite au niveau de la Stock Exchange of Mauritius a été annoncée hier. Dans ce contexte, le CEO de Rogers Philippe Espitalier-Noël a déclaré ce matin au Mauricien que « la stratégie de Rogers de devenir un conglomérat de service a abouti ».
« Les actionnaires de Rogers détiendront à terme deux titres cotés en bourse et seront libres de les échanger », explique Philippe Espitalier-Noël. « Cim Financial Services Ltd prendra son indépendance totale avec un nouveau conseil d’administration et une stratégie de développement propre à elle », ajoute le CEO du groupe Rogers.
Selon Philippe Espitalier-Noël, la stratégie de Rogers de devenir uniquement un conglomérat de service a abouti. Le groupe continue à approfondir ses compétences dans ses métiers clés en vue d’améliorer la performance financière de ses opérations, au-delà de la faiblesse qui prévaut depuis quelque temps sur certains de ses marchés.
La consolidation d’ENL Investment dans le capital de Rogers à hauteur de 59,7 % permettra au groupe de capitaliser sur les forces d’un groupe d’affaires aux assises solides et de voir plus grand. Le Conseil d’administration de la compagnie a approuvé cette réorganisation le mercredi 9 mai 2012 confirmant la volonté des deux seuls actionnaires de RCSL, Elgin Ltd et ENL Investment Ltd, de séparer leurs intérêts au sein de Rogers.
Le groupe Rogers poursuivra son expansion dans ses secteurs d’activités historiques, soit les pôles d’activités Hotels, Logistics, Real Estate & Agribusiness, Travel & Aviation et Property. Elle conserve aussi ses intérêts dans Swan Group, Air Mauritius Ltd, Mautourco Ltd, White Palm Ltd et New Mauritius Hotels Ltd.
Cim Financial Services Ltd (CFSL) continuera ses activités de Global Business, Credit et Retail. Elle détiendra un portefeuille immobilier et les actions que possède actuellement Rogers dans Lafarge (Mauritius) Cement Ltd et Mediterranean Shipping Company (Mauritius) Ltd. Les formalités requises seront aussi accomplies auprès de la Stock Exchange of Mauritius en vue de son introduction en Bourse. Le service de Risk & Audit sera partiellement réaffecté à CFSL à compter du 1er octobre 2012.
Rogers et CFSL bénéficient d’actifs et de flux de revenus rentables. Cette réorganisation renforcera leur position pour créer de la valeur pour nos actionnaires, tout en répondant aux défis de leurs secteurs respectifs.
Soulignons que pour les premiers six mois de son exercice financier 2011-2012, le groupe Rogers a enregistré des profits après-impôts de Rs 341 M comparativement à Rs 308, 3 M pour la période correspondante de 2010/2011.