Dans une interview accordée au Mauricien mercredi dernier à l’occasion du lancement des activités dans le cadre du Nelson Mandela Day, à La Tour Koenig, le père Philippe Fanchette, président du centre Nelson Mandela pour la culture africaine (CNMCA), explique qu’on « ne peut pas simplement dire que Nelson Mandela est un grand homme parce qu’il a pardonné après 27 années de prison ». Selon lui, il faut comprendre sa lutte, savoir qu’il était considéré comme un terroriste et comprendre que, sans réparation, il n’y a pas de pardon.